... © ScoopDyga
Hirondelle Sibey, gagnante du Critérium des Pouliches 2020
Présentation de course - 26.11.2021

Le Critérium des Pouliches : une fin en soi

Les 3 ans fourbissent leurs dernières armes, ce samedi, à Vincennes, dans la perspective du Critérium du 19 décembre, à la faveur des Prix Annick Dreux, pour les femelles, et Jacques de Vaulogé, pour les mâles. Mais ces deux courses, en vérité, sont plus qu’un tremplin. D’ailleurs, le Prix Annick Dreux n’est autre que l’officiel Critérium des Pouliches, ce qui dit bien ce que cela veut dire. Ces ultimes confrontations avant le grand jour vont permettre, de fait, aux uns et aux autres de s’affirmer un peu plus en haut de la hiérarchie, avant que la querelle des sexes ne soit vidée dans trois semaines.

Le Prix Annick Dreux (Groupe 2) a été créé en 1992, au moment de la mise en place de la filière des pouliches, sous l’appellation de Prix Queila Gédé, en hommage à la championne de l’élevage Dreux, lauréate tant du Prix d’Amérique, où elle défit Ourasi, en 1989, drivée, de main de maître, par Roger Baudron, que du Prix de Cornulier, en 1991, qu’elle enleva montée, avec non moins de maestria, par Michel Gougeon. En 2011, le Prix Queila Gédé devient le Prix Annick Dreux, étant dédié à la mémoire d’une exceptionnelle femme de cheval, disparue cette année-là, qui éleva, précisément, Queila Gédé et bien d’autres, frappés du même prestigieux sceau. Ce faisant, il demeure le Critérium des Pouliches, sacrant la meilleure femelle de 3 ans de la promotion.

D’un Critérium à l’autre
Depuis trente ans, les grands noms ne manquent pas au palmarès de ce semi-classique aux allures de classique. Citons les Bahama (1992), Iatka Bocain (1999), Lazio du Bourg (2002), Mahana (2003), Nina Madrik (2004), Orphéa de Nay (2005), Pearl Queen (2006), Qualita Bourbon (2007), Return Money (2008), The Lovely Gwen (2010), Union d’Urzy (2011), Vanika du Ruel (2012), Anastasia Fella (2013), Draft Life (2016), Erminig d’Oliverie (2017) ou encore Gunilla d’Atout (2019), toutes lauréates d’un ou plusieurs Groupes 1 au long de leur carrière. En prolongement, il est intéressant de s’arrêter sur la performance des lauréates du Critérium des Pouliches dans le Critérium des 3 Ans ou, du moins, de pointer les meilleures d’entre elles, celles qui y ont le mieux réussi. Cinq l’ont gagné, de Lazio du Bourg à Gunilla d’Atout, en passant par Pearl Queen, Vanika du Ruel et Erminig d’Oliverie ; deux y ont pris la deuxième place, à savoir Qualita Bourbon, dauphine de Quaro, et The Lovely Gwen, deuxième de Timoko ; trois ont conclu au troisième rang, soit Bahama, battue par Buvetier d’Aunou et Bragi, Jorade du Fruitier (2000), devancée par Jain de Béval et Jolméto, et Mahana, derrière Memphis du Rib et Millenium Wood ; deux ont terminé au pied du podium, à la quatrième place, qu’il s’agisse de Return Money (1- Ready Cash, 2- Rolling d’Héripré, 3- Royal Crown) ou de Draft Life (1- Diégo du Guélier, 2- Django Riff, 3- Dawana) ; et, enfin, une s’est classée cinquième, en l’espèce Hirondelle Sibey, l’an passé, précédée par deux de ses « consoeurs », Hanna des Molles et Havanaise – qu’elle avait pourtant battues dans le Critérium des Pouliches –, aux deux premières places, et par deux de ses homologues masculins, Hooker Berry et Hokkaïdo Jiel, à la troisième et à la quatrième. En trois décennies, cela ne fait donc que treize gagnantes du Critérium des Pouliches à avoir été dans les cinq premiers du Critérium tout court. C’est moins de la moitié. Il n’empêche que le Critérium des Pouliches est lui, bel et bien, dans leur bagage et qu’il pèse de son poids, faisant figure de référent.

A voir aussi :
...
Des chouchous des écuries
qui révèlent des histoires

À chaque cheval une histoire. Tous ne sont pas des champions et pourtant ils font le bonheur de leur entourage, qu’ils soient éleveur, propriétaire ou entraîneur. Ils rappellent chaque jour le lien fort qui unit l’homme (et ...

Lire la suite
...
Moni Viking et Björn Goop gagnent à nouveau le Grand Prix d'Åby

Lauréat devant des tribunes vides en 2020 du Groupe 1 suédois, le duo Goop-Moni Viking (Maharajah) gagne une seconde fois le Grand d'Åby (3140m) ce samedi sur l'hippodrome de Göteborg. Très longtemps pointé à l'arrière garde, il ...

Lire la suite
...
Fitzi de Vive en tambour major sur sa piste hyéroise

Pour sa cinquième tentative consécutive sur la piste varoise de Hyères, Fitzy de Vive (Un Amour d'Haufor) remporte une deuxième victoire après avoir enchaîné deux deuxièmes places consécutives. La séquence est ...

Lire la suite
...
Indice Deladou et la forme d'Alexis Collette

Journée faste pour Alexis Collette : après son succès dans le Prix de la Porte de Vitry, en compagnie de Just For Us Tek (Captain Sparrow), c’est en selle sur sur Indice Deladou (Tiégo d’Etang) ...

Lire la suite