... © ScoopDyga
Présentation de course - 26.11.2021

Le Prix Jacques de Vaulogé, un Critérium avant la lettre

Le Prix Jacques de Vaulogé est au menu des prétendants au Critérium des 3 Ans depuis les années 1930, honorant la mémoire d’une figure, normande, de l’institution des courses au trot, de la fin du dix-neuvième siècle et du début du vingtième. Avant que les pouliches s’octroient leur propre filière, il confrontait mâles et femelles dans la perspective du jour J. Aujourd’hui dédié aux seuls poulains, il est, pour les meilleurs d’entre eux, l’occasion d’afficher leur suprématie à trois semaines de l’échéance.

Si l’on veut comparer ce qui est comparable, on étalonnera le palmarès du Prix Jacques de Vaulogé (Groupe 2), par rapport à celui du Critérium des 3 Ans, à partir de la création de son pendant féminin, le Prix Queila Gédé, puis Annick Dreux, en 1992. Or, il faut reconnaître que, depuis lors, les mâles sont un peu plus performants, dans le doublé, que les femelles, ayant enchaîné le succès, dans les deux courses, à sept reprises – là où les pouliches ont dû se contenter de cinq passes de deux –, par l’entremise de Buvetier d’Aunou, en 1992, Escartefigue, en 1995, Gavroche Perrine, en 1997, Himo Josselyn, en 1998, Késaco Phédo, en 2001, Ready Cash, en 2008, et Bold Eagle, en 2014. Il demeure que le tir groupé, même au masculin, n’est pas aussi fréquent qu’on pourrait le penser.

Les forces en présence en 2021
Avant le coup, parmi les dix concurrents en lice, il y a trois patrons en puissance, directement issus de la ligne du Prix Abel Bassigny, disputé il y a quinze jours, sur la distance, plus courte, de 2.175 mètres. Idéal Ligneries (Repeat Love), qui a toujours été très estimé par son entourage, y réaffirmait ses ambitions, en dominant Inferno Piper (Coup de Poker) et le favori, Italiano Vero (Ready Cash). Il va lui falloir répéter ici, s’il veut se présenter en leader dans le Critérium, le 19 décembre. C’est là, comme chaque année, tout l’enjeu de ce Prix Jacques de Vaulogé : montrer qui est le chef, en prélude à la finale. Italiano Vero aura justement à cœur de le redevenir, lui qui a été battu la dernière fois, après avoir eu le leadership de la promotion. Finalement distancé de la deuxième place, pour avoir gêné Impressionist (Ready Cash) – qui sera, à nouveau du voyage, non sans prétentions – et l’avoir poussé à la faute, Inferno Piper a montré, en la circonstance, des qualités de finisseur qui pourraient se révéler décisives sur cette distance plus longue. Bref, il y a de la revanche dans l’air et tous les ingrédients sont réunis pour assister à un championnat avant le championnat.

PARTANTS VINCENNES - Samedi 27 Novembre
5 PX JACQUES DE VAULOGE - (16H25)
Premium - Att. - (2) - Mâles - 100 000 € - 2 700m
1. ILLICO DE BOUTEAUR. Hemery
2. IDEFIX DE CENTULET. le Beller
3. INTOUCHABLEM. Abrivard
4. IKACOU DES CINTYG. A. Pou Pou
5. IMAGINE DARLINGE. Dubois
6. INFERNO PIPERCh. Martens
7. INFANT PERRINEP. Ph. Ploquin
8. IDEAL LIGNERIES F. Nivard
9. IMPRESSIONISTG. Gelormini
10. ITALIANO VEROD. Thomain
A voir aussi :
...
Gamay de l'Iton
se sort des bouchons

Le troisième et dernier Groupe 3 de la réunion s'adressait aux 6 ans n'ayant pas gagné 345 000 €. Ce Prix Michel-Marcel Guogeon est revenu à Gamay de l'Iton qui fait la différence en quelques mètres seulement après avoir longtemps dû ...

Lire la suite
...
Iron Meslois
ouvre enfin son palmarès

La trente-deuxième fut la bonne. Iron Meslois a signé la première victoire de sa carrière dans le Prix Bellino II (Gr. 3) en prenant la mesure d'Intouchable, qui n'a pas démérité.

Lire la suite
...
Hatchet Man renoue
avec le succès dans les groupes

Le beau et bon Hatchet Man s'est imposé en costaud dans le Prix de Mirande (Gr. 3). Il commence de la meilleures des manières l'année 2022 et n'a pas encore tout montré.

Lire la suite
...
Matthieu Abrivard tourne
la page du monté

C’est une page qui se tourne dans la carrière de Matthieu Abrivard (36 ans) à l’issue de ce Prix de Cornulier où il se classe quatrième en selle sur Bahia Quesnot (Scipion du Goutier). Alors qu’il a ...

Lire la suite