...
Actualité - 29.11.2021

Direction le Sud avec les têtes de liste du week-end

Le programme du week-end proposait un mini tour de France du trot avec un total de onze réunions dans l'Hexagone sur les deux jours. Ce sont les acteurs du Sud qui ont tiré la couverture à eux. Ils concluent en tête des différents tableaux. Chez les entraîneurs Jean-Marie Roubaud et Yannick Henry affichent quatre victoires et dominent leur tableau professionnel. Dans celui des pilotes, c'est Steve Stefano qui s'est montré le plus performant, avec un bilan de quatre succès. Le sud, encore et encore.

Evidemmment la belle réunion de samedi à Vincennes ne peut être occultée et impactera les classements dès lors qu'on s'intéressera aux gains. Il n'empêche que les résultats générés dans le Sud forment la trame principale des différentes rubriques qui nous intéressent. Chez les pilotes, Steve Stefano est le seul à avoir enregistré quatre victoires, trois à Toulouse samedi (avec Elizir du Home, Deepstack et Hot Summer) et une à Salon-de-Provence dimanche (avec Gentleman Lover).

Le TOP 2 des pilotes du week-end (3 victoires et plus)
Driver-jockey : Courses / Vict. / Places / % vict. / gains
Steve Stefano : 8 / 4 / 0 / 50 / 43.920 €
Matthieu Abrivard : 12 / 3 / 2 / 25 / 81.360 €


Les premières victoires du week-end
■ Xavier Réveillon comme entraîneur avec Highest Wind (Repeat Love), dimanche à Cherbourg.
■ Alain Marc Marie comme propriétaire avec Gagne Lucky (In Love With You), dimanche à Lyon-Parilly.
■ Louis Piton comme driver (apprenti) avec Frivole Pan (Kenya du Pont), dimanche au Croisé-Laroche.

Avec quatre victoires durant le week-end, Steve Stefano porte sa marque annuelle à 66 et réalise sa meilleure saison après avoir enregistré 62 réalisations en 2019. Il signe aussi son record annuel de gains cumulés par ses partenaires avec 1,115 M€ engrangés cette année contre 1,109 M€ en 2019. Sur les quarante-huit heures, Steve Stefano a précédé Matthieu Abrivard, trois fois vainqueur. Il est amusant de remarquer que c'est encore dans le Sud, à Salon-de-Provence dimanche - où il se rendait pour la première fois -, que le professionnel du Maine-et-Loire a engrangé deux de ses trois victoires. Il y a remporté le seul Groupe dominical avec Duel du Gers (Quaker Jet) dans le Grand Prix de Salon-de-Provence (Gr.3). Ajouté à une victoire samedi à Vincennes avec Gloire des Loyaux (Neutron du Cébé), ce succès bien rémunéré lui permet de conclure en tête selon les gains avec un total de 81.360 €. Il précède dans ce domaine Franck Nivard et David Thomain, qui se sont imposés chacun samedi à Vincennes.

Jean-Marie Roubaud et Yannick Henry au sommet des entraîneurs
Sachant que l'un de ses pilotes, Steve Stefano, a remporté quatre victoires pour son compte, Jean-Marie Roubaud signe le même chiffre dans le tableau des entraîneurs cette fois. Yannick Henry réalise un score identique (une victoire à Toulouse samedi avec Ice du Loir (Singalo), deux à Gramat dimanche avec Falko de l'Extrême (Laetenter Diem) et Gentiane du Mont (Booster Winner) et une à Salon-de-Provence avec Indiana Griff (Love You)).
À noter que Jean-Marie Roubaud culmine également en tête dans le tableau des propriétaires avec trois concrétisations. Trois casaques ont réalisé un doublé (celles d'Eric Blot, de Charles Bouvier et d'Alexis Grimault) avec une réussite parfaite ou quasi-parfaite pour Alexis Grimault (2 victoires avec 2 partants) et Eric Blot (2 victoires avec 3 partants).

Du côté des leaders
■ Pilotes : deux fois victorieux dimanche à Cordemais (ses deux seules victoires du week-end), Eric Raffin a porté son tableau de marque de l'année à 314 dimanche ;
■ Entraîneurs : une victoire pour l'effectif de Thierry Duvaldestin qui affiche dorénavant 232 succès en 2021.


Etalons : Prodigious et Ready Cash, un standard

Les deux premiers étalons du classement général occupent les deux premières places du tableau du week-end des étalons. Prodigious (Goetmals Wood) conclut en tête en nombre de victoires avec quatre réalisations. Ce total comprend le sacre d'Inoubliable dans le Critérium des Pouliches - Prix Annick Dreux (Gr.2) samedi à Vincennes. Père de l'autre vainqueur vainqueur semi-classique samedi à Vincennes (Italiano Véro dans le Prix Jacques de Vaulogé), Ready Cash n'a enregistré "que" deux victoires lors des quarante-huit heures qui nous intéressent mais conclut néanmoins en tête de la période selon les gains avec 87.570 € contre 83.010 € qui sont revenus à la production de Prodigious.

Le TOP-10 des étalons du week-end (en victoires)
Rang - Père - nbre de gagnants / nbre places / gains cumulés
1. Prodigious - 4 / 1 / 83.010 €
2. Quinoa du Gers - 3 / 0 / 49.050 €
3. Booster Winner - 3 / 4 / 46.150 €
4. Royal Dream - 3 / 1 / 37.410 €
5. Oiseau de Feux - 3 / 2 / 25.670 €
6. Rolling d’Héripré - 3 / 0 / 22.370 €
7. Ready Cash - 2 / 6 / 87.570 €
8. Quaker Jet - 2 / 0 / 39.600 €
9. Repeat Love - 2 / 1 / 39.550 €
10. Akim du Cap Vert - 2 / 1 / 24.440 €
Sept autres étalons ont comptabilisé deux gagnants mais affichent un cumul de gains inférieur à celui de Akim du Cap Vert.

Passerelle trot-galop : une première victoire en obstacle
La casaque de Charles-Antoine Mary a brillé pour la première fois en obstacle dimanche. Une victoire à mettre au crédit du pur sang Goutte de Thaix (Masked Marvel) qui s'est imposé à Maure-de-Bretagne sous l'entraînement de Laurent Viel.

Jean-Marie Roubaud

A voir aussi :
...
M. Abrivard : "Je vais remonter directement dans le Cornulier"

Aune semaine tout juste du Prix de Cornulier (Gr. 1) dont il est le tenant du titre avec Bahia Quesnot (Scipion du Goutier) annonce qu'il ne va se remettre en selle en course que le jour J, lui qui a passé ...

Lire la suite
...
Equinoxe : c'est bon pour le moral

Depuis son retour à la compétition après son accident le mois dernier, Matthieu Abrivard n'avait pas encore repassé le poteau en tête. Voilà qui est chose faite à une semaine du Prix de Cornulier où il se remettra en ...

Lire la suite
...
Diamant de Tréabat,
nettement un ton au-dessus

Dans le Prix Djérid (Groupe 3) ouvert aux chevaux d'âge n'ayant pas gagné 675 000 €, Diamant de Tréabat avait face à lui une opposition largement dans ses cordes, quand bien même la courte distance et la petite piste n'étaient ...

Lire la suite
...
Idao de Tillard
enchaîne et prend date

Fils et petit-fils de deux vainqueurs de Critérium Continental, Idao de Tillard (Sévérino) a la vitesse qui coule dans ses veines. Mais pas seulement. La preuve aujourd'hui avec son succès convaincant dans ce Prix de Riberac, ...

Lire la suite