...
Actualité - 05.12.2021

Magique Cleangame, Unique Cleangame !

MAGIQUE CLEANGAME, UNIQUE CLEANGAME !

Il est magique. Cleangame a remporté pour la deuxième fois la Finale du Grand National du Trot ParisTurf (Gr.2). En se jouant de toutes les difficultés. Comme en 2019, il réalise son fait en rendant 50 mètres. Voilà qui le rend en plus unique. Magique et unique pour un exploit où il n'aura d'ailleurs pas eu besoin de se livrer complètement à fond.

En 2019, Cleangame (Ouragan de Celland) avait signé la réduction kilométrique d'1'11''5. Il l'a fait en 1'12''0 cette année. Comparaison n'est pas raison mais le fait que Goût Baroque (Offshore Dream) se soit élancé sur une faute, perdant un terrain considérable qui l'a vite relégué au côté de Cleangame, parti de son côté impeccablement au troisième échelon de départ, a bien sûr pesé dans la balance, au moment des comptes. Pour le reste, c'est Jean-Michel Bazire qui résume lui-même la maîtrise de son partenaire : « Cela a été facile. Très facile. J’avais enlevé le bonnet aujourd’hui. Le cheval était très attentif et éveillé. C’est ce que je voulais. Il avait très bien travaillé lundi dernier. J’avais imaginé la course comme elle s’est courue : en allant à sa main toute la route sans le brusquer. »
Un "JMB" qui ce dimanche est lié à un autre exploit. Il a en effet vu son second pensionnaire Firello (Goetmals Wood) monter sur la deuxième marche du podium alors que son fils Nicolas a emmené sa partenaire Freyja du Pont (Quinoa du Gers) sur la troisième. Un podium 100 % Bazire donc.


Doublé dans la Finale du GNT : un Club des Quatre
Ils ne sont que quatre à avoir réussi à doubler leur succès dans la Finale du Grand National du Trot. Par ordre chronologique, on relève Uno Atout (1993-1994), Général du Lupin (2002-2003), Oasis Gédé (2008-2009) et désormais Cleangame (2019-2021). Cleangame reste néanmoins singulier dans la mesure où il est le seul à avoir dû rendre 50 mètres. À l'époque d'Uno Atout, il n'y avait aucun rendement de distance dans la Finale du GNT. À celle de Général du Lupin, on pouvait y rendre 25 mètres (le cas du Général comme d'ailleurs Général du Pommeau qui s'y classa troisième en 2003).


On a vu un très, très grand cheval.
Jean-Pascal Bragato

La retraite sportive ? « J’ai hâte que ce soit le plus tard possible »
Jean-Pascal Bragato a l'art de la formule. Notamment quand on évoque la possible fin de carrière d'un champion comme Cleangame. Fier de son représentant, il nous précise sur son exploit du jour et l'horizon d'une possible retraite : « On verra peut-être d’autres vainqueurs comme lui rendre 50 mètres dans cette finale. Aujourd’hui, c’est lui que le fait et je suis fier de lui. J’ai hâte qu’il vienne dans le Gers (N.D.L.R. : en retraite). Le plus tard possible mais j’ai hâte (rires). »

Le rebond après Nantes : l'art du champion
Défait à Nantes où il s'était mis à la faute, dans la ligne d'arrivée, au bout de son effort, Cleangame a repris de la fraîcheur depuis. Il s'est parfaitement élancé ce dimanche, contrairement à Nantes où il avait connu de nombreux "râtés". Jean-Michel Bazire nous a appris à ce sujet : « J’étais un peu interrogatif après sa défaite à Nantes mais ma femme (N.D.L.R. : vétérinaire en charge du suivi de Cleangame) m’a dit qu’il n’y avait rien de grave. En fait, sa jambe est maintenant plutôt calée. C’est un petit boulet qui le chatouille désormais. On a pu le "graisser" comme il fallait et il était parfait ce dimanche. Aujourd’hui, il est parti comme sur un rail. »

Des doutes chez le propriétaire, la confiance chez l'entraîneur
Jean-Pascal Bragato, propriétaire du champion, savoure le moment d'autant plus qu'il n'abordait pas l'échéance avec un optimiste débordant. Il nous explique : « Cleangame réalise une très grande performance. Je n’étais pas trop confiant en raison de l’opposition et des problèmes (N.D.L.R. : de santé) du cheval. J’avais des gros doutes. Jean-Michel de son côté était très confiant. C’est encore lui qui a eu raison. On a vu un très, très grand cheval. De toute façon, on ne gagne pas une Finale du GNT avec un cheval ordinaire. J’ai beaucoup de plaisir à gagner cette course avec une pensée à Monsieur Maurice de Folleville. »

CLASSEMENT : LE TITRE À CRACK MONEY

Non placé dans les sept premiers (10e exactement), Crack Money (Singalo) conserve son maillot jaune jusqu'au bout. Deganawidah (Kaisy Dream), son dauphin et aspirant au titre, n'avait que deux points de retard au départ de cette finale (69 contre 71 à Crack Money). Malgré tous ses efforts - il sera le principal animateur avant de se faire déborder par Cleangame avant l'intersection des pistes -, il conclura lui aussi au-delà de la septième place, derrière Crack Money même, et n'engrangera pas de points supplémentaires, en plus de ceux alloués aux participants. Le classement se finalise donc à 76 points pour Crack Money contre 74 à Deganawidah.

La satisfaction de Patrick Terry
L'entraîneur Patrick Terry a réussi son pari avec son pensionnaire avec Crack Money et nous expose son avis sur le circuit du GNT : « Le cheval est méritant. Il n’avait que deux objectifs d’étape, où il était placé en tête, et il les a gagnées (à Maure-de-Bretagne et Laval). Après on s’est pris au jeu du classement général. Aller au bout du challenge, c’est bien. Bravo aussi à la maison Provoost qui a joué le jeu. Le risque si on ne soutient pas le GNT c’est qu’il disparaisse. Il faut aussi peut-être le moderniser. Le concept du tour de France du GNT est un peu ce qu’on fait à l’écurie toute l’année. J’avais déjà eu la chance de gagner un GNT avec mon frère grâce à Riskaya. Maintenant, j’en gagne un avec mon fils. C’est un cheval qu’on a acheté, qui a été arrêté trois ans et qui a mobilisé beaucoup de gens et de soins pour obtenir le résultat d’aujourd’hui. C’est vraiment le fruit du travail d’une équipe. »

© Aprh
CLASSEMENTS HOMMES
■ Patrick Terry chez les entraîneurs : malgré la razzia effectuée par Jean-Michel Bazire dans la finale avec ses deux représentants aux deux premières places, Patrick Terry remporte aussi la palme dans le tableau des entraîneurs, d'un petit point sur... JMB. Le classement est le suivant :
1/ Patrick Terry : 100 points
2/ Jean-Michel Bazire : 99 points
3/ Stéphane Provoost : 88 points

■ Eric Raffin chez les drivers : sa deuxième place dans la Finale avec Firello n'a fait que conforter la première place qu'occupait déjà Eric Raffin. Le classement :
1/ Eric Raffin : 99 points
2/ Franck Nivard : 63 points
3/ Cédric Terry : 58 points


Les réactions des placés
■ Eric Raffin (Firello – 2e) : « C’est une deuxième place qui vaut une victoire. J’ai eu le parcours de rêve en me décalant en montant. Cleangame est un grand champion. Malheureusesement handicapé par ses jambes mais c’est un grand champion. »
■ Nicolas Bazire (Freyja du Pont – 3e) : « C’est une jument qu’il faut driver comme cela, en attentiste. Elle finit super bien. Pour espérer la deuxième place, on était trop loin. Sur ses lignes de l’été face à Galius ou Ampia Mede Sm, elle avait sa chance pour une place. Cleangame ? C’est un crack ! »



La Finale du Grand National du Trot : une chasse gardée de Jean-Michel Bazire
Comme entraîneur, Jean-Michel Bazire signe une série totalement inédite en inscrivant son nom six fois consécutivement au palmarès - série commencée en 2016 avec Aubrion du Gers. Il en est au total à sept succès en ajoutant un premier titre décroché avec Roi Vert en 2012 pour l'association Jean-Michel Rancoule et... Jean-Pascal Bragato. Comme driver, JMB s'est imposé à huit reprises dans la Finale du GNT.

Cleangame : un cran au-dessus d'Aubrion ?
Il est toujours difficile de comparer deux champions. Tous les deux hongres, Aubrion du Gers et Cleangame figurent aux palmarès de bien des épreuves en commun. Ils dépendaient qui plus est des mêmes entourages. Jean-Michel Bazire accepte ce dimanche de se lancer au jeu des comparaisons en nous confiant cette "petite" phrase : « Cleangame possède un petit plus de classe et de vitesse qu’Aubrion. »
4e | FINALE DU GNT PARIS TURF
Att - 2850 m - Groupe 2 - 130 000 €
CLEANGAME 1'12"
Ouragan de Celland x Red Bell (Jag de Bellouet)
Driver : J.-M Bazire - Entraîneur : J.-M Bazire
Propriétaire : Ec. J. Bragato - Eleveur : C. Beaumont
2e Firello 1'13"4 Goetmals Wood x Sirella
3e Freyja du Pont 1'13"6 Quinoa du Gers x Parade du Pont
4e : Doux Parfum - 5e : Fric du Chene - 6e : Eclat de Gloire - 7e : Express Jet

D'où vient-il ?

Cleangame est issu de l'élevage d'Alain Beaumont disparu en août 2020, quelques semaines avant la première victoire de son élève dans le Prix d'Eté. La mère de Cleangame, Red Bell (Jag de Bellouet), eut une carrière courte et sans victoire, mais est une sœur de la toute bonne Nippy Girl (1'11''6 et 430 000€ de gains). Après Cleangame (son 1er produit), elle a donné deux vainqueurs en Dasage 1'16 (Satchmo Wood) et Harkonnen 1'15 (Ouragan de Celland).

Goetmals Wood 1'11''9 And Arifant 1'16''5
Ouragan de Celland 1'12''2 Tahitienne
Diolida Workaholic (US)
CLEANGAME Helvetia Barbes
Jag de Bellouet 1'09''9 Viking's Way 1'15''6
Red Bell Vaunoise 1'26''0
Danae Grandchamp 1'17''5 Nicos du Vivier 1'18''6
Quita Grandchamp
© ScoopDyga

A voir aussi :
...
16 restants dans la Prix d'Amérique Races ZEturf Q2 qui sonne le retour de Vivid Wise As

Les contours du Prix d'Amérique Races ZEturf Q2 - Prix du Bourbonnais (Gr.2), dessinés après la phase des forfaits, ce mercredi, sont peut-être ceux de la grille de départ définitive. On ne retrouve en ...

Lire la suite
...
Jubla Viking ne va pas en rester là

Encore peu expérimentée par rapport à certaines de ses adversaires du jour, Jubla Viking (Kepler) avait une certaine marge de progression pour réussir à s'imposer ce mercredi. Elle était en effet à près de 40 mètres des leaders à 1 200 mè...

Lire la suite
...
David Békaert : record battu !

Non seulement pour la troisième année consécutive, David Békaert fait partie du club des 100, celui des pilotes qui ont gagné 100 courses et plus en une année. Mais en ce premier mercredi du mois de dé...

Lire la suite
...
Jimmy Ferro Br
change de braquet

Après une quatrième place obtenue dans un Groupe 1 le 20 novembre en Italie, l'allemand Jimmy Ferro Br a été très séduisant pour son retour à Vincennes. Pieds nus pour la première fois en France (il s'était ...

Lire la suite