...
Actualité - 12.12.2021

Hohneck dans son meilleur rôle

Les deux trotteurs les plus riches du Prix Octave Douesnel, Hohneck (Royal Dream) et Hooker Berry (Booster Winner), se sont livrés un superbe match dans la ligne droite finale couvrant les 200 derniers mètres à très vive allure : 1'05'' d'après le Tracking. Un petit nez permet au protégé de Philippe Allaire d'inscrire son nom au splendide palmarès de ce Groupe 2.

Quelle magnifique fin de course ! Deux champions lancés à pleine vitesse pour se disputer la victoire après avoir pris dans leur ligne de mire Helgafell comme parti pour la gloire à la sortie du dernier virage. Mais il lui a été impossible de contrer l'assaut conjugué de Hohneck (Royal Dream) et Hooker Berry (Booster Winner), lesquels ont amené avec eux Hussard du Landret (Bird Parker), troisième légèrement en retrait mais à créditer lui aussi d'un excellent dernier kilomètre.
C'est une belle consécration pour Hohneck dont la régularité au plus haut niveau ne cesse de se confirmer. Sur ses dix-huit dernières tentatives, dont seize dans les Groupes, il n'est sorti du podium qu'à deux reprises ! Dont une dans le Critérium des 3 ans. En revanche, dans celui des 4 ans, il avait réussi à conclure 3ème, derrière un Hastronaute (Booster Winner) déchaîné et une Hanna des Molles (Village Mystic), habituée des grands rendez-vous. Hohneck remporte ainsi son quatrième semi-classique et succède au palmarès à Gu d'Héripré et Face Time Bourbon, rien que cela.
Un air de déjà-vu
Hohneck contre Hooker Berry, voici une confrontation qu'on a maintenant bien l'habitude d'apprécier. Car souvent ces deux-là font le spectacle quand ils peuvent être préservés comme cela a été le cas ici et se livrer à leur exercice favori : le sprint acéré. Ce fut le cas dans le Prix Abel Bassigny il y a un an ou encore le Prix Jacques de Vaulogé quand Hooker Berry avait alors réussi à gagner.

La réaction de Philippe Allaire
Déjà vainqueur de ce Prix Octave Douesnel avec son crack historique Ready Cash (grand-père maternel d'Hohneck) mais aussi en 2016 avec l'un des fils de celui-ci Bird Parker, Philippe Allaire remporte une nouvelle fois ce Groupe 2. À l'heure du debriefing, il a expliqué au micro de Frédéric Hawas sur Equidia : "C'est un cheval qui finit toujours dans l'argent. C'est la deuxième fois que François (Lagadeuc) le drive, première sur longue distance, résultat 1'12''6, c'est bien et il faut encore progresser pour aller sur le Continental. Il n'y a pas une rue, je pensais que mon cheval pouvait mieux faire la différence que cela mais face à Jean-Michel Bazire c'est toujours compliqué, il est tellement doué, alors il y a le plus court des nez. C'est bien."
À propos d'Helgafell (4ème) : "Il court très bien lui qui est ferré face aux déferrés. Peut-être avait-il un peu trop de poids et on lui avait remis la martingale fixe. On peut l'alléger et ce n'est pas illogique qu'il ait la jambe lourde pour finir."

Les 3 premiers qualifiés pour :
■ Critérium Continental - Px d'Amérique Races ZEturf Q#3
■ Prix de Croix
■ Sulky World Cup 5 ans - Prix Bold Eagle

Il n'y a pas une rue à l'arrivée
Philippe Allaire sur Equidia

Positon aérodynamique pour François Lagadeuc au passage du poteau. ©Scoopdyga
La belle année de François Lagadeuc
Vainqueur de sa 150ème course de l'année cette semaine à Mauquenchy, François Lagadeuc ajoute ici une nouvelle réalisation à son exceptionnelle saison, la plus belle de sa carrière. 7ème au classement du Sulky d'Or et à celui de l'Étrier d'Or, il remporte ici son premier Groupe 2 de 2021 et donc sa plus belle course d'une très belle saison. Il avait gagné au niveau Groupe 3 avec Iberik de Mongochy et Fantaisie. Il nous a dit : "La dernière fois déjà, j'avais eu de super sensations. C'est un cheval qui sort de l'ordinaire. Il a un changement de vitesse incroyable. On allait vraiment vite sortie de tournant et il a remis un coup de reins quand Jean-Michel est venu." Pour conclure son année en beauté, François Lagadeuc a désormais rendez-vous avec Hohneck dans le Critérium Continental le 26 décembre : il a son cheval de Groupe 1 entre ses mains.

1'12''6, nouveau record de la course
Si la fin de course a été spectaculaire, le rythme global de l'épreuve a été très régulier sous l'impulsion d'Helgafell (Charly du Noyer), titillé par Horace du Goutier (Ready Cash). Résultat, 1'12''6 en réduction kilométrique sur les 2700m de la Grande Piste, le record de la course.

Hastronaute mal à l'aise dans les virages
Cette course était aussi attendue pour le brillant vainqueur du Critérium des 4 Ans dans un temps record Hastronaute (Booster Winner). Le protégé de Yannick Henry a donné beaucoup de mal à Matthieu Abrivard dans les virages. Son mentor nous a dit : "Il y a sûrement une gêne, il a besoin de voir un osthéo dès le début de la semaine. À l'entraînement ça va, mais avec l'enrênement en course il se met sur une main. Tant qu'il est comme ça, il ne faut pas le recourir."

La malchance d'Hokkaido Jiel
Très bien parti et tout de suite à proximité des premiers, Hokkaido Jiel (Brillantissime) a joué de malchance dans la plaine entre deux adversaires dont Heartbreaker One (Alto de Viette) comme incontrôlable pour son driver (voir décisions des commissaires en page 10).
7e | PRIX OCTAVE DOUESNEL
Att - 2700 m - Groupe 2 - 100 000 €
HOHNECK 1'12"6
Royal Dream x Caranca (Ready Cash)
Driver : F. Lagadeuc - Entraîneur : Ph. Allaire
Propriétaire : Ph. Allaire - Eleveur : J. P. Guay
2e Hooker Berry 1'12"6 Booster Winner x Osaka Berry
3e Hussard du Landret 1'12"7 Bird Parker x Anakine du Bellay
4e : Helgafell - 5e : Hades de Vandel - 6e : Horace du Goutier - 7e : Hastronaute

D'où vient-il ?

Hohneck, c’est l’élevage sarthois de Jean-Pierre Guay et des siens, conjugué avec celui de Philippe Allaire, le partenaire de toujours. C’est, en prolongement, une mère par Ready Cash, propre sœur des classiques maison, Dawana (six victoires de Groupe 2 ou de Groupe 3 ; deuxième des Prix du Président de la République et Albert Viel, troisième du Critérium des 3 Ans) et Gotland (neuf victoires de Groupe 2 ou de Groupe 3 ; troisième du Critérium des 4 Ans). C’est, en outre, via son père, Royal Dream, la lignée mâle de Love You et de Coktail Jet, assortie de l’inbreeding sur ce dernier (3x4). Or, Coktail Jet est un vainqueur français de l’Elitloppet ; c’était en 1996, année au cours de laquelle le fils de Quouky Williams fit le doublé avec le Prix d’Amérique. On sait que l’Elitloppet est, justement, le tout prochain objectif d’Hohneck ; aussi, de là à dire qu’il est prédisposé pour…

Love You 1'10''2 Coktail Jet 1'11''2
Royal Dream 1'10''7 Guilty Of Love 1'17''1
Ida Bourbon Buvetier d'Aunou (US) 1'14''4
HOHNECK Ocre Et Verte 1'17''1
Ready Cash 1'10''3 Indy de Vive 1'11''9
Caranca 1'14''5 Kidea 1'18''2
Sanawa 1'13''0 Jeanbat du Vivier 1'10''3
Himalayenne 1'19''0

A voir aussi :
...
Quand les courses s’exposent
au salon de l’agriculture

Si le Salon International de l’Agriculture de Paris a démarré dans une ambiance particulièrement tendue samedi, l’atmosphère était totalement différente ce mardi dans les allées de ce qu’on a coutume d’appeler ...

Lire la suite
...
Délia du Pommereux et Flamme du Goutier honorées samedi

Deux championnes du trot français, qui ont participé au meeting d'hiver avant de voir annoncer leur fin de carrière, seront honorées à Vincennes samedi, lors de la réunion de clôture. Il s'agira de rendre un hommage à ...

Lire la suite
...
Retour victorieux de Giant Madrik

Les nombreux faux-départs qui ont marqué le Prix de l'Île Lacroix-Rouen n'ont pas eu de conséquence sur le comportement de Giant Madrik (Voyage de Rêve). Le 8 ans de Dany Stoehr est parfaitement sorti du fil pour ...

Lire la suite
...
12 restants avec Idao de Tillard dans le "Sélection"

L'étape des forfaits, ce mardi, a laissé 12 restants sur la liste des engagés du Prix de Sélection - Prix Face Time Bourbon (Gr.1), l'un des trois Groupes 1 qui se disputeront lors de la réunion de clô...

Lire la suite