... ©APRH
Résultat de course - 27.09.2020

Féerie Wood faîte dans un bois dur et précieux

Je suis vraiment fière de ma jument, notamment de ce qu'elle a fait dans les cinq cents derniers mètres.
Alexandre Abrivard

Elle a dureté d'un bois précieux, du genre ébène ou palissandre. Féerie Wood lâche rarement le "morceau" même si elle doit souvent se contenter de places. Elle en a donné la plus brillante des illustrations dans le Prix de Gaillon pour tenir en respect le grand favori Feydeau Seven.

Il y a un paradoxe que porte en elle depuis longtemps (tout le temps en fait) Féerie Wood (Rockfeller Center). Elle est à la fois massive de modèle mais légère dans ses gestes, dès qu'elle est en mouvement. Ce qui donne dans la bouche de son driver et propriétaire Alexandre Abrvard : « C'est une jument qui est grande et assez lourde mais elle a toujours été facile d'allures. » Déjà, lors de sa qualification, en juillet 2017, Province Courses l'Hebdo, qui lui attribuait une étoile, remarquait par ailleurs : « Pouliche massive et progrès attendus. »

La ligne du Critérium des 5 Ans respectée
Dans une épreuve animée bon train dans la descente par Famous Lady (Prodigious), un trio s'est rapidement détaché, composé de la précité, d'Echo de Chanlecy (Quinoa du Gers) et de Féerie Wood. Puis Féerie Wood a lancé la course de loin quand Feydeau Seven (Redeo Josselyn) s'est rapproché, faisant dire à Alexandre Abrivard : « Je suis vraiment fière de ma jument, notamment de ce qu'elle a fait dans les cinq cents derniers mètres. Elle a tenu la marée jusqu'au bout après avoir vivement accéléré. Après s'être bien comportée dans le Critérium des 5 Ans, on avait essayé de préparer au mieux cette course. Le déroulement nous a été favorable. Après avoir suivi l'accélération des deux premiers dans la descente pour rester à leur contact, j'ai pu me décaler en haut de la montée. Quand j'ai pris la tête, Jean-Michel (Bazire) a repris tout de suite dans mon dos et j'ai aussitôt demandé à ma jument d'accélérer pour faire l'écart avec son rival, ce qu'elle a parfaitement fait. » Voilà en tout cas, la hiérarchie du Critérium des 5 Ans répétée (Féerie Wood, cinquième, y précédait d'une place Feydeau Seven).

D'où vient-elle ?

Née du semi-classique sous la selle Rockfeller Center 1'13'' a.-m. (Jag de Bellouet), Féerie Wood a pour mère Vive Fée, une fille de Love You 1'10'' qui n'a pas couru, ni ne s'est qualifiée, mais est une sœur utérine d'Olitro 1'11'' (Ganymède), deuxième du Critérium des 4 Ans et du Prix Albert Viel. Au haras, Vive Fée donne toute sa mesure, ayant non seulement procuré Féerie Wood, mais le tout bon Eclat de Gloire 1'11'' (Tiégo d'Etang), qui, moins d'une heure après la victoire de sa soeur cadette, à Vincennes, s'est octroyé le Grand Prix de Noël (Groupe III), sur l'hippodrome de Cagnes-sur-Mer, signant, ce faisant, son quinzième succès, pour, pratiquement, 500.000 € de gains. En 2019, elle a eu une propre soeur de Féerie Wood, baptisée Jolie Fée, et, en 2020, un mâle de Follow You, nommé Kentucky Express.

8e | PRIX DE GAILLON
Att - 2700 m - Course A - 50 000 €
FEERIE WOOD 1'12"9
Rockfeller Center x Vive Fee (Love You)
Driver : A. Abrivard - Entraîneur : L. C. Abrivard
Propriétaire : E. A. Abrivard - Eleveur : E. D
2e Feydeau Seven 1'13"
3e Echo de Chanlecy 1'13"9
4e : Fire Cracker - 5e : Flora Quick - 6e : Favorite Fligny - 7e : Eternelle Delo
A voir aussi :
...
I Love Me, candidate à la succession d'Hohneck

En l'absence des meilleurs 3 ans attelé, le Prix Timocharis (Groupe 3) regroupe un lot de qualité. Quatrième du Prix de l'Etoile (Groupe 1) le 19 septembre, I Love Me (Love You) trouve une très belle occasion de renouer avec le succè...

Lire la suite
...
Formalité pour Farrel Seven

Triple lauréat lors du dernier meeting d'hiver sur la cendrée parisienne, Farrel Seven (Rédéo Josselyn) a ridiculisé ses adversaires ce lundi à Enghien avec Nicolas Bazire à son sulky. Ménagé par Jean-Michel Bazire en vue du meeting ...

Lire la suite
...
Joker des Molles commence à dévoiler ses atouts

Seulement devancé par un certain Just A Gigolo (Boccador de Simm) le jour de ses débuts à Vincennes (le 14 septembre), Joker des Molles (Eridan) a confirmé son potentiel en s'imposant cette fois-ci avec brio ce mardi sur le plateau de ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite