... (© ScoopDyga)
Actualité - 12.12.2021

Etonnant, le sixième élément

C'est un événement auquel, il faut bien le reconnaître, peu s'attendait après la démonstration qui avait été la sienne dans la Qualif#1 : le champion Face Time Bourbon a été battu pour la première fois à Vincennes sur un parcours de tenue dans la Qualif#2-Prix du Bourbonnais dimanche. Cette première est l'œuvre d'Etonnant ! Après avoir été son dauphin il y a trois semaines, il a pris sa revanche et a établi le nouveau record de la course en 1'11''4, à deux dixièmes du record du parcours.

Les tombeurs de Face Time Bourbon (Ready Cash) ne se comptent donc plus sur les doigts d'une seule main depuis dimanche et l'arrivée d'un Prix d'Amérique Races ZEturf Qualif#2-Prix du Bourbonnais. Ils étaient cinq jusqu'à maintenant à pouvoir revendiquer le fait d'avoir battu l'incontestable leader du trotting européen dont trois s'élançaient dimanche pour la première fois dans une même course au côté de leur adversaire. Ce ne sont pourtant ni Zacon Gio (Ruty Grif), ni Délia du Pommereux (Niky), ni Davidson du Pont (Pacha du Pont) qui ont réussi l'exploit. Le sixième élément se nomme en effet Etonnant (Timoko) ! Premier des battus derrière Face Time Bourbon à l'issue d'une course pourtant remarquable dans la Qualif#1, celui que Richard Westerink, son entraîneur, a toujours décrit comme un crack, a été trois semaines plus tard le premier tout court - et quel premier ! - en venant tout à la fin infliger à son rival une défaite que l'on n'avait pas vue venir pour être tout à fait honnête. Nous n'étions probablement pas les seuls même si le plus français des entraîneurs hollandais rappelait avec raison : « Il n'y a jamais de cheval imbattable même si Face Time Bourbon y ressemble beaucoup ».


Qualifs : des chronos qui se répètent
Cela avait été l'un des faits marquants de la Qualif#1 (2700m.). Face Time Bourbon avait pulvérisé le chrono de la course, le faisant passer de 1'12''5, détenu jusqu'alors par Roxane Griff, à 1'11''4 (2700m.). Trois semaines plus tard, il aura bien sûr aussi contribuer à ce que Etonnant fasse afficher 1'11"4 dans la Qualif#2 (2850m.) contre les 1'12''4 de Bird Parker il y a quatre ans. Pour rappel, le record du parcours en question est de 1'11'2, propriété de Cleangame depuis janvier 2020.

Un Richard Westerink qui avait du mal à cacher son émotion de voir Etonnant s'imposer aux dépens de l'épouvantail désigné. « Je suis fier de mon cheval. Les courses, c’est souvent dur mais des fois c’est beau, avançait-il. Plus que le chrono qui est très bon mais dont je me fous un peu, je retiens surtout la façon dont mon cheval gagne et bat Face Time Bourbon. Avec Etonnant, on sait qu’il va toujours aller au bout. Dans le dernier tournant, il peine des fois car il ne tourne pas très bien mais là franchement… Anthony (Barrier) a mené très intelligemment car, s’il ne les double pas dans la descente, il reste à trois tout le reste du parcours et l’arrivée n’est pas la même. » Richard Westerink a parfaitement raison de mettre en avant la drive de son pilote, dont l'entente avec le fils de Timoko est décidément remarquable, eux qui ont gagné ensemble le dernier Prix de Paris Marathon Race (Groupe 1) en début d'année.

Les bons chiffres du bloc événementiel
Le bloc événementiel proposé par cette Qualif#2-Prix du Bourbonnais a généré plus de 8,6 M€ d'enjeux au PMU, ce qui en fait le troisième meilleur chiffre d'affaires de l'année après le Prix d'Amérique et le Prix de l'Arc de Triomphe.

La parfaite lecture tactique d’Anthony Barrier
Dévaler depuis le bas de la descente en quatrième épaisseur dans une Qualif au Prix d'Amérique pourrait passer aux yeux de certains pour un acte suicidaire. C'est pourtant sûrement en prenant cette option tactique qu'Anthony Barrier a construit le succès de son partenaire même si, à ce moment-là, il devait penser à autre chose qu'à une potentielle victoire. Ce que le pilote mayennais recherchait, c'était avant tout d'avoir le dos de Face Time Bourbon qu'Éric Raffin n'avait pas encore lancé à fond. Trois semaines plus tôt, Anthony Barrier avait aussi joué son va-tout pour être couvert par Face Time Bourbon au poteau des 1500 mètres. Cette fois, c'est à la sortie de la plaine qu'il a eu ce qu'il voulait, la meilleure des places possibles. Cette option avait été précédée d'un risque comme il l'a expliqué au micro d'Equidia Racing, celui de reprendre Etonnant après cent mètres pour l'empêcher d'avancer. Autant de signes d'un pilote à qui tout sourit actuellement, comme son quadruplé de la fin de semaine précédente à Angers ou ses victoires dans deux finales des Opens des Régions dimanche dernier.

(© APRH)

Les courses, c'est souvent dur mais des fois c'est beau.
Richard Wetserink

Battu mais pas abattu dans le clan de Face Time Bourbon
Jamais encore en neuf courses, Face Time Bourbon n'avait été battu à Vincennes sur les longues distances, ses trois défaites jusque-là sur le mâchefer parisien l'avaient été sur des parcours de vitesse. Le coup est donc dur même si Éric Raffin tentait d'apporter des réponses : « J’ai laissé tout le monde se poser avant de venir devant. Il s’est relâché à cent mètres du poteau, je n’ai pas actionné les œillères, mais il est devenu tellement calme qu’il est limite trop calme. Il faut que je trouve un juste milieu pour le mettre un peu plus en éveil avant le départ. Maintenant, il fait encore une superbe performance. Il n’est pas battu par n’importe qui, Etonnant avait terminé deuxième de nous la fois dernière. Battu mais pas abattu ! »

Le match Face Time Bourbon/Cleangame se précise
La défaite du jour de Face Time Bourbon ne remet nullement en question les projets de son propriétaire, Antonio Somma. En début de semaine, celui-ci a lancé l'idée d’organiser une course événement au printemps avec les dix meilleurs chevaux du monde dont son crack et le hongre Cleangame. D'après nos informations, le projet se précise, Sébastien Guarato et Jean-Michel Bazire ayant donné leur accord de principe, tout comme LeTROT pour que cette course sur 2100m., dont l'opérateur de jeux ZEturf pourrait être partenaire, puisse se dérouler à Vincennes, plutôt à la fin de l'été qu'au printemps.


De son côté, Sébastien Guarato ne versait pas non plus dans le catastrophisme. « La performance reste bonne au-delà de sa deuxième place, le chrono est bon. Il n’est battu qu’à la fin, avance-t-il. Si les gens ont de la mémoire, il avait gagné « à la ramasse » l’an dernier cette course dont il n’était pas rentré très souple, ayant un peu mal aux pieds. Aujourd’hui [lire dimanche], il réagit mieux aux « carreaux » qu’au débouche-oreilles. Si Éric (Raffin) fait l’inverse, le résultat n’est probablement pas le même. Il vient de faire deux fois tête et corde. Dans le « Bretagne », Éric l’avait repris à mi-ligne droite, peut-être qu’il s’est aussi un peu repris à cause de ça. On a le temps de préparer le Prix d’Amérique mais peut-être qu’il faudra que je le réveille un peu car il est vraiment calme, peut-être un peu trop. Il était plus beau il y a trois semaines. On peut l’avoir mieux. Il n’a jamais été battu deux fois d’affilée. »

Rebella Matters tient sa qualification
Les places qualificatives au Prix d'Amérique Legend Race pour les chevaux qui n'auront pas les gains suffisants sont chères. Comme il y a trois semaines, à ce jeu-là, c'est Jean-Michel Bazire qui s'est montré le plus fort en quelque sorte. Après Ganay de Banville (Jasmin de Flore), Rebella Matters (Explosive Matter), confiée à Christophe Martens, a en effet obtenu le sésame. Sa fin de course dans la Qualif#1 n'était pas passée inaperçue et, une nouvelle fois, elle a très bien sprinté pour s'emparer de la troisième place. « Mission accomplie ! J’ai eu un parcours en or. Elle a fait trois cents derniers mètres très vite comme elle sait le faire même si les deux premiers étaient partis », se réjouit le pilote belge. Toujours dans le clan « Bazire », si Davidson du Pont (Pacha du Pont) va devoir monter dans les tous, la performance de Zacon Gio (Ruty Grif) a été bien meilleure que dans la Qualif#1 .
(© APRH)

Face Time n'a jamais été battu deux fois d'affilée.
Sébastien Guarato

« Je l’ai trouvé bien car il fait une vraie course sur une distance qui n’est pas forcément la sienne. Je le préfère sur 2700 mètres, juge Jean-Michel Bazire. Il a peut-être un genou qui l’embête un peu. Il faut que je change l’embouchure, que je mette les œillères et un débouche-oreilles. Mais il a sa place dans les trois. » Sous-entendu le 30 janvier, soit un rang de mieux que ce dimanche.

Délia du Pommereux : un heat au monté et des motifs de satisfaction
Absente depuis la seconde quinzaine du mois d'octobre, Délia du Pommereux (Niky) a réalisé une bonne rentrée ponctuée par une cinquième place. « Sans enrênement, elle a plongé la tête et a fait une petite faute peu après le départ, revient Sylvain Roger. David (Thomain) a bien fait ensuite de prendre la tête et de laisser passer ensuite Etonnant et Face Time Bourbon. Elle a molli un peu dans les cent derniers mètres ; il n’a pas osé baisser les œillères car il la sentait un peu fatiguée. » À une heure du départ, la jument de Noël Lolic était apparue en piste pour un heat... au monté avec David Thomain. « C'est très satisfaisant contrairement à l'essai que nous avions fait il y a deux ans, à une époque où il fallait systématiquement la barrer à l'attelé », a réagi son entraîneur. Délia du Pommereux qui n'a jamais couru au trot monté est engagée dans le Prix Jules Lemonnier (le 24 décembre), où Clegs des Champs que David Thomain monte habituellement est aussi engagé, et dans le Prix du Calvados (le 9 janvier), sachant qu'à l'attelé elle doit courir la Qualif#5-Prix de Bourgogne (le 2 janvier). Rappelons que les conditions du Groupe 1 du 23 janvier, le Prix de Cornulier, stipulent que « en cas d'élimination, sont retenus en priorité les chevaux ayant couru au moins une fois dans une épreuve au trot monté ».
4e | PRIX D'AMERIQUE RACES ZETURF Q2
Att - 2850 m - Groupe 2 - 110 000 €
ETONNANT 1'11"4
Timoko x Migraine (Alligator)
Driver : A. Barrier - Entraîneur : R. Westerink
Propriétaire : R. Westerink - Eleveur : Ch. G. Vigier
2e Face Time Bourbon 1'11"5 Ready Cash x Vita Bourbon
3e Rebella Matters 1'11"7 Explosive Matter x Mystical News (no)
4e : Zacon Gio - 5e : Delia du Pommereux - 6e : Express Jet - 7e : Frisbee d'Am
(© APRH)

D'où vient-il ?

Elevé par Christian-Guy Vigier et Mireille Baro, Etonnant est de grande naissance, étant par le champion aux quinze victoires de Groupe 1 et aux cinq millions d'euros de gains, Timoko 1'09'', et la lauréate du Prix du Président de la République, Migraine 1'13'' m. (Alligator). Avant Etonnant, Migraine a donné, principalement, Auch 1'11'' (Niky), gagnant de sept courses et de plus de 400.000 euros, et Douloureuse 1'12'', propre sœur de notre sujet, lauréate de neuf compétitions et placée de Groupe 2, en Scandinavie, pour 225.000 euros de gains. Migraine a une pouliche yearling par Love You, baptisée Kristie, et elle a mis bas, cette année, un mâle de Booster Winner.

Imoko 1'14''6 Viking's Way 1'15''6
Timoko 1'09''1 Sepia 1'15''6
Kiss Me Coulonces 1'18''6 And Arifant 1'16''5
ETONNANT Allez Coulonces
Alligator 1'17''5 le Ham 1'17''5
Migraine 1'13''9 Jaia du Chateau 1'23''3
Allez Sua Gazon
Pepite d'Atout
A voir aussi :
...
I Wanna Be Queen redore son blason

Cela faisait un an et deux mois que la fille de Bilibili n'avait pas réussi à gagner. C'est désormais de l'histoire ancienne. I Wanna Be Queen, déferrée des quatre pieds pour la première fois (deuxième ...

Lire la suite
...
Hohneck s'impose en futur
prétendant au podium américain

Déjà très convaincant dans le Prix d'Amérique Races ZEturf Qualif #3 - Critérium Continental, Hohneck (Royal Dream) se montre souverain dans le Prix de Croix (Gr.2) ce samedi à Vincennes. À deux semaines du Prix d'Amérique Legend Race, ...

Lire la suite
...
Qualif#6 : la dernière
marche vue de l’étranger

La presse spécialisée étrangère parle aussi de la Qualif#6 – Prix d’Amérique Races ZEturf, le temps fort du week-end. Voici une sélection des informations sur le Prix de Belgique vu de l’étranger. Les italiens ...

Lire la suite
...
Cornulier : Florida Sport sera montée par David Thomain

Àune semaine du Prix de Cornulier, les contours du peloton des prétendants à la succession de Bahia Quesnot (Scipion du Goutier) se précisent de mieux en mieux, alors que la clôture des engagements est fixée à 9 heures lundi. ...

Lire la suite