... (© ScoopDyga)
Actualité - 02.01.2022

Cokstile voyage en première classe

Un vainqueur d'Elitloppet peut en cacher un autre ! Alors qu'on attendait le suédois Don Fanucci Zet dans le Prix d'Amérique Races ZEturf Qualif#5 pour ses débuts à Vincennes, le norvégien Cokstile lui a volé la vedette en s'imposant en 1'10''9. Le vainqueur de l'Elitloppet 2020 après le distancement de Propulsion valide ainsi sa participation au Prix d'Amérique Legend Race que son entraîneur danois, Erik Bondo, a déjà remporté avec Abano As en 2003.



Àvingt-huit jours du Prix d'Amérique Legend Race, le scénario de l’épisode 5 de la série des Qualifs a révélé un nouveau premier rôle dans le casting qui sera celui du 30 janvier. Son nom ? Cokstile (Quite Easy). Ce 9 ans d'origine norvégienne mais petit-fils du français Coktail Jet par sa mère a dominé sûrement ce Prix de Bourgogne, en étant l'auteur des derniers meilleurs 500 mètres en 1'09''7 - à égalité avec l'américain Missle Hill (Muscle Hill) très bon finisseur - après avoir voyagé en première classe.
Dans cette Qualif#5, la première classe a été sans conteste le wagon de la corde emmené par un Vivid Wise As dont l'aptitude a démarré vite et même très vite n'est pas nouvelle. C'est même l'une des principales armes du compagnon de couleurs de Face Time Bourbon (Ready Cash). Éric Raffin, qui assurait l'intérim à son sulky en raison de l'indisponibilité de Matthieu Abrivard, en a pleinement profité pour effacer son numéro 7 derrière l'autostart en étant sur le pied de 1'02'' dans la descente !

Un départ sur les chapeaux de roue
En bas de celle-ci, la course se voyait déjà privée de trois acteurs (en raison de fautes) dont on s'attendait à voir jouer un rôle prépondérant, à savoir, par ordre d'élimination, Zacon Gio (Ruty Grif), qui n'a jamais semblé équilibré depuis le départ, Davidson du Pont (Pacha du Pont), dont Nicolas Bazire dira sur l'antenne d'Equidia qu'« il n'a pas eu trop de place et a répondu par une faute au petit coup de guidon que j'ai dû mettre », et Délia du Pommereux (Niky), à propos de laquelle David Thomain a expliqué qu'elle manquait d'un point d'appui du fait de courir sans enrênement.

Le palmarès de Cokstile
■ 43 courses
■ 15 victoires
dans 4 pays différents : la Norvège (son pays d’origine), l’Italie (pays d’adoption), la Suède et maintenant la France
Ses victoires majeures
■ Elitloppet 2020 (après disqualification de Propulsion)
■ Gran Premio Costa Azzurra 2020
■ Palio des Communes 2019
■ Grand Prix des Nations 2019
Distance la plus longue parmi ses victoires : 2250m (GP des Nations)
Gabriele Gelormini, lui, devait déjà boire du petit lait et surtout se satisfaire d'avoir pris la bonne option en démarrant vite aussi afin d'avoir le sillage du concurrent italien. « Il a été très vite au début car il ne peine pas dans la descente, ce qui m’a permis d’avoir le dos de Vivid Wise As », confirme-t-il au moment du debrief sur la chaîne des courses. Dans ce wagon de la corde viennent ensuite Billie de Montfort (Jasmin de Flore), pour sa dernière participation à cette épreuve qu'elle a remportée deux ans plutôt, et Flamme du Goutier (Ready Cash). En somme, les quatre futurs premiers au passage du poteau se suivent alors !
Parmi eux, c'est donc Cokstile qui va se montrer le plus fort. « À l’entrée de la ligne droite, dès qu’il a eu le jour, c’était fait car ça ne revenait plus de derrière Parmi eux, c'est donc Cokstile qui va se montrer le plus fort. « À l’entrée de la ligne droite, dès qu’il a eu le jour, c’était fait car ça ne revenait plus de derrière, poursuit le vainqueur », poursuit le vainqueur.
(© APRH)

Avec Erik Bondo, on forme une équipe qui marche bien. Il a confiance en moi et j’ai confiance en lui.
Gabriele Gelormini

Un éleveur très branché Trotteurs Français
Cokstile est né et a été élevé en Norvège par Per Erik Hagen. Journaliste de profession, ce dernier ne possède que quelques poulinières mais revendique une petite dizaine de Groupes 1 pour son élevage dont l'Elitloppet du petit-fils de Coktail Jet. L'éleveur norvégien qui l'a vendu 17 000 € yearling avant qu'il ne soit cédé plus tard à des propriétaires italiens est très sensible au sang français qu'il marie régulièrement à des étalons américains et notamment à celui véhiculé par Coktail Jet comme le révélait un sujet qui lui a été consacré par Kristin Riise Odegard sur www.equidia.fr avant l'Elitloppet 2020 dans lequel on apprend qu'il a même consacré une chanson à Ourasi !


« C’est une grande victoire dans une course que j’avais déjà eu la chance de gagner il y a deux ans avec Billie de Montfort. Aujourd’hui [lire dimanche], j’étais très confiant avec mon cheval. Ce qu’il faisait la dernière fois dans le Prix Jean Dumouch, c’était très bien car c’est un cheval froid qui n’avait pas beaucoup travaillé. C’est la raison pour laquelle je m’étais permis de venir en descendant pour le faire bosser un peu dans une course sans train. Il marchait 1’13’’5 sur 2875 mètres. Je ne pensais pas forcément gagner mais j’ai eu un scénario de course parfait. On avait enlevé l’enrênement l’autre jour et cela a été bénéfique, car il est bien délié dans ses allures. »
Le succès de Cokstile est aussi bien sûr et même avant tout celui d'Erik Bondo qui l'a reçu à l'entraînement depuis le mois de septembre avec, comme premier objectif, le Grand Prix de la Loterie dont il a été éliminé dans une batterie. L'entraîneur danois vainqueur du Prix d'Amérique 2003 avec Abano As, qui se partage entre l'Italie et un établissement à une vingtaine de kilomètres du Mans, réalisait déjà un bon meeting d'hiver. Ces derniers jours, il a ainsi gagné avec Calpyso di Poggio (Ready Cash) et Kennedy (Joke Face).
4e | PRIX D'AMERIQUE RACES ZETURF Q5
Att - 2100 m - Groupe 2 - 120 000 €
COKSTILE 1'10"9
Quite Easy Us x Joystile (Coktail Jet)
Driver : G. Gelormini - Entraîneur : H. E. Bondo
Propriétaire : Sc. Santese Srl - Eleveur : Fonds de Courses
2e Vivid Wise As 1'11"1 Yankee Glide x Temple Blue Chip
3e Billie de Montfort 1'11"2 Jasmin de Flore x Quismy de Montfort
4e : Flamme du Goutier - 5e : Gu d'Heripre - 6e : Missle Hill - 7e : Don Fanucci Zet
(© ScoopDyga)
« Les chevaux d’Erik sont très bien actuellement, confirme le driver transalpin. Il fait un travail exceptionnel. On forme une équipe qui marche bien. Il a confiance en moi et j’ai confiance en lui. » Cela pourrait être un problème de « riche » mais, avec ce succès, Gabriele Gelormini devra devoir choisir pour le jour J entre Cokstile et Diable de Vauvert, à condition que celui-ci puisse se faire une place dans la liste des dix-huit partants.

Vivid Wise As et Billie de Montfort, les autres qualifiés
L'un comme l'autre étaient déjà assurés de part leurs gains d'une participation au Prix d'Amérique Legend Race mais le fait de terminer respectivement deuxième et troisième confèrent un ticket qualificatif à Vivid Wise As (Yankee Glide) et à Billie de Montfort (Jasmin de Flore), et par conséquent en prive deux concurrents qui en auraient eu besoin. Pour la troisième année consécutive, Vivid Wise As finit donc sur le podium de cette Qualif#5 mais, comme les deux années précédentes, il a trouvé plus fort que lui. « Le cheval court très bien pour sa rentrée, juge Gaetano Pezone, l'agent et représentant en France de l'écurie d'Antonio Somma. Il a fait un gros effort en descendant et a dû contrer Alain Laurent dans la montée, ce qui lui coûte probablement la victoire. »
Revoir Billie de Montfort sur le podium à Vincennes aura fait forcément plaisir à tout le monde car cela ne lui était plus arrivé depuis le mois de décembre 2019 lors de sa victoire précisément dans ce Prix de Bourgogne. Incroyable jument que celle des frères Dauphin qui, au crépuscule de sa carrière, rivalise encore et toujours avec les meilleurs sur les parcours de vitesse.
Il s'en est fallu finalement d'assez peu que Flamme du Goutier (Ready Cash) monte aussi sur le podium à l'issue d'un très bon sprint final qui place la jument de Jean Cottin dans les meilleures dispositions physiques à trois semaines du Prix de Cornulier.

Don Fanucci Zet laisse interrogateur
Les premiers pas du vainqueur de l'Elitloppet 2021 à Vincennes étaient bien sûr très attendus dimanche. Après un échauffement pas vraiment transcendant mais dont il est coutumier selon son entraîneur, Daniel Redén, Don Fanucci Zet (Hard Livin) n'a pas été beaucoup plus convaincant en course où Örjan Kihlström s'est montré offensif et brusque quand il est sorti devant Chica de Joudes (Jag de Bellouet) dans la montée avant d'hésiter à se décaler du sillage de la jument d'Alain Laurent, ce qui vaudra au total au pilote suédois, peu habitué à ce type de comportement à Vincennes, un total de quatre jours de mise à pied. Au final Don Fanucci Zet doit se contenter de la 7ème place. « Il est généralement un peu plus fort à la fin et nous aurions espéré un peu mieux aujourd'hui [lire dimanche], mais il allait bien », a confié le crack driver à nos confrères de SulkySport. Dans le can Redén, la meilleure impression est finalement venu de Missle Hill, auteur d'une excellente fin de course après s'être élancé en seconde ligne.


Gu d'Héripré : une rentrée positive
Après 260 jours d'absence en raison d'une fracture à un postérieur, Gu d'Héripré (Coktail Jet) réalise une rentrée remarquable, à l'issue de laquelle il se classe très bon cinquième, et ce d'autant plus qu'il est le seul cheval dans les cinq premiers à ne pas avoir profité du wagon de la corde. Il a même dû composer avec Örjan Kihsltröm devant lui qui, au sulky de Don Fanucci Zet, a évolué à « deux et demi » dans la montée. « On est très contents et rassurés, réagit son éleveur-propriétaire Eugénie Quintin sur Equidia Racing. Il marche 1'11''3 pour sa rentrée, ce qui est exceptionnel. Cela risque d'être un peu juste pour le Prix d'Amérique car il fait juste sa rentrée mais, si ce n'est pas pour cette année, ce sera pour l'an prochain. On l'a toujours respecté. »



ILS SONT QUALIFIÉS
Face Time Bourbon (Ready Cash)
Étonnant (Timoko)
Ganay de Banville (Jasmin de Flore)
Rebella Matters (Explosive Matter)
Galius (Love You)
Hohneck (Royal Dream)
Cokstile (Quite Easy)
Vivid Wise As (Yankee Glide)
Billie de Montfort (Jasmin de Flore)

L'arrivée de la Qualif#5. (© ScoopDyga)

D'où vient-il ?

Cokstile est un sujet norvégien, aux origines cependant très mélangées, avec pour père l’américain Quite Easy U.S. 1’11’’ (Andover Hall) et pour père de mère le français Coktail Jet 1’10’’. Ce croisement lui procure un bel inbreeding sur Super Bowl (6x5x4), sachant que d’autres intéressantes consanguinités se font jour, sur Speedy Crown (5x6x5x4) et Bonefish (5x4), l’aïeul de notre Viking’s Way. Joystile 1’21’’, la mère de Cokstile, est, en outre, la propre sœur de Jetstile 1’11’’, qui fut un champion en Norvège, vainqueur, entre autres, du Norskt Trav Kriterium, du Norskt Trav Derby et du Forus Open. A noter qu’en 2006, à l’âge de 5 ans, Jetstile prit part au Prix de Bourgogne et qu’il s’y défendit bien, concluant au septième rang, à distance du vainqueur, Késaco Phédo, mais dans le tout proche sillage de Kool du Caux ou encore Niky.

Andover Hall (US) Garland Lobell
Quite Easy Us (US) Amour Angus
Marita's Victory (US) Valley Victory
COKSTILE Miss Marita
Coktail Jet Quouky Williams
Joystile (NO) Armbro Glamour
Classical Stile (SE) Crown Sweep
Geraldine Broline
A voir aussi :
...
I Wanna Be Queen redore son blason

Cela faisait un an et deux mois que la fille de Bilibili n'avait pas réussi à gagner. C'est désormais de l'histoire ancienne. I Wanna Be Queen, déferrée des quatre pieds pour la première fois (deuxième ...

Lire la suite
...
Hohneck s'impose en futur
prétendant au podium américain

Déjà très convaincant dans le Prix d'Amérique Races ZEturf Qualif #3 - Critérium Continental, Hohneck (Royal Dream) se montre souverain dans le Prix de Croix (Gr.2) ce samedi à Vincennes. À deux semaines du Prix d'Amérique Legend Race, ...

Lire la suite
...
Qualif#6 : la dernière
marche vue de l’étranger

La presse spécialisée étrangère parle aussi de la Qualif#6 – Prix d’Amérique Races ZEturf, le temps fort du week-end. Voici une sélection des informations sur le Prix de Belgique vu de l’étranger. Les italiens ...

Lire la suite
...
Cornulier : Florida Sport sera montée par David Thomain

Àune semaine du Prix de Cornulier, les contours du peloton des prétendants à la succession de Bahia Quesnot (Scipion du Goutier) se précisent de mieux en mieux, alors que la clôture des engagements est fixée à 9 heures lundi. ...

Lire la suite