... ©Scoopdyga
Actualité - 11.01.2022

Nathalie Henry, le retour gagnant d'une femme de challenge

Il y a tous les ingrédients d'une victoire méritant la une de notre quotidien. Sept ans après, Nathalie Henry a renoué aujourd'hui avec la victoire à Vincennes, objectif qu'elle s'était fixé dans une carrière professionnelle déjà bien riche et une vie personnelle également bien remplie. La compétition comme moteur vous fait relever des challenges et en voilà un de plus de validé pour Nathalie Henry qui a vécu cela aux côtés de son frère Yannick, lequel s'était lui-même fixé comme objectif de lui faire repasser le poteau en tête à Vincennes. Chapeau.



Il est question de saveur particulière lorsqu'Ibiza Griff (Look de Star) franchit le poteau d'arrivée en gagnante dans le Prix de Cheverny. Il s'agit du premier succès cosigné par le frère et la sœur. Incroyable à la lecture de leur palmarès respectif. Non, Nathalie Henry n'avait jamais gagné pour son frère Yannick. La professionnelle nous a exprimé son émotion : « Cette victoire a évidemment une saveur particulière. En fait, je n’ai jamais beaucoup couru pour lui car ses chevaux évoluaient dans le sud et je n’y allais pas souvent. Gagner à Vincennes pour lui, c’est super. Notre père (N.D.L.R. : Louis Henry), là-haut, doit être fier de nous. »

Le palmarès de Nathalie Henry
6 victoires de Groupe 1
■ Prix du Président de la République par deux fois
Migraine (2004) - Paddy du Buisson (2007)
■ Prix des Centaures par deux fois
Paddy du Buisson (2007) - Vision Intense (2013)
■ Prix de Normandie : Mirza du Vivier (2005)
■ Prix de Vincennes : Vision Intense (2012)
392 victoires au total (376 au monté / 16 à l'attelé)

En fait, cette victoire ne doit rien au hasard avec, d'un côté, une Nathalie Henry qui a orchestré son retour sur le circuit avec la méticulosité de la grande professionnelle qu'elle est et, de l'autre côté, la montée en puissance de l'effectif de Yannick Henry, de plus en plus présent en région parisienne.

La 17e association entre Nathalie et Yannick
Ce premier succès s'est réalisé lors de la 17e tentative commune. Et l'émotion est la même dans la bouche du frère entraîneur que dans celui de la pilote : "C’est une victoire qui me tenait à cœur. Sentimentalement parlant, c’est fort. On attendait ce moment avec impatience, après plusieurs places."

Un retour en réponse aux demandes des enfants
La décision de reprendre de façon assidue le chemin des pistes s'est prise l'hiver dernier avec comme événement fondateur la victoire du compagnon de Nathalie Henry, Matthieu Abrivard, dans le Prix de Cornulier (Gr.1), en selle sur Bahia Quesnot (Scipion du Goutier). Un succès de prestige qui questionne leurs jeunes enfants sur leur maman : "Ce sont nos enfants qui m’ont demandé de remonter en courses. Hugo ne se doutait pas que sa mère avait aussi gagné des courses. Il m’a fait cette remarque l’année dernière quand Matthieu a remporté le Cornulier. Je me suis pris au jeu et me suis mis à m’entraîner. J’ai pris mon temps, ai commencé par le physique avec footing et cardio. Ensuite je me suis remise à monter à cheval. Cela a été dur au départ. Il fallait retrouver ma position. Au début, j’ai voulu raccourcir (les étrivières) comme les autres jockeys mais, en fait, je n’ai jamais monté de façon aussi courte qu’eux. J’ai repris mes points d’avant (longueur d’étrivières) et ma position."

Plaisir et haut niveau
Femme jockey la plus titrée du trot (lire son palmarès sélectif en haut de page), Nathalie Henry arrive à concilier haut niveau et plaisir. Elle sera en effet sur la grille de départ du Prix de Cornulier le 23 janvier, en selle sur Bilooka du Boscail (Look de Star) récente troisième du Prix du Calvados (Gr.2). À son sujet, elle nous déclare : "Je l’avais montée quand elle était pouliche et ce sont de belles retrouvailles. Dimanche dernier, j’étais aussi bien sur elle qu’il y a quelques années. Elle vieillit très bien. Elle ne rechigne jamais. Elle a le droit d’être quatrième ou cinquième dans le Cornulier." Quant à la durée de ce retour en compétition, Nathalie ne laisse pas la porte très longtemps ouverte : "Je n’ai pas d’objectifs particuliers. Je cours vraiment pour le plaisir. Je suis présente un peu cet hiver et cela devrait se calmer par la suite, gentiment."

Une victoire comme un clin d'oeil à Matthieu Abrivard
Et si cette victoire se voyait aussi comme un encouragement au compagnon, Matthieu Abrivard, victime d'un accident le 17 décembre et revenu sur les programmes dimanche dernier ? Le professionnel continue sa rééducation à marche forcée dans un centre spécialisé pour être au mieux lors des grandes échéances qui approchent. La collaboration professionnelle au sein du couple est exemplaire comme le souligne Nathalie Henry : "Je travaille de concert avec Matthieu dans l’écurie et tout se passe bien. Les résultats sont là pour le prouver."
6e | PRIX DE CHEVERNY
M - 2175 m - Course E - 33 000 €
IBIZA GRIFF 1'13"5
Look de Star x Phania Griff (Viking's Way)
Jockey : N. Henry - Entraîneur : Y. Henry
Propriétaire : Ec. Griff - Eleveur : Ec. Griff
2e Iza du Pommereux 1'13"8 Love You x Vaya du Pommereux
3e Ilha Grande 1'13"8 Un Mec d'Heripre x Qualie Flore
4e : Iliade Mesloise - 5e : Isn't It du Wison - 6e : Imagine Dussac - 7e : Irina de Bailly

D'où vient-elle ?

Ibiza Griff défend la casaque de ses éleveurs, la famille Bertrand (les "Griff"). Huitième produit de Phania Griff 1'15 (Viking's Way), elle a pour aînés dans la fratrie Berlioz Griff 1'14 (Coktail Jet) et Dolce Vita Griff 1'12 (Goetmals Wood), titulaires de 138.860 € et 123.530 € de gains. Quant à Phania Griff, elle est tout simplement la sœur aînée de la championne Roxane Griff 1'10 (3.107.618 € de gains).

A voir aussi :
...
M. Abrivard : "Je vais remonter directement dans le Cornulier"

Aune semaine tout juste du Prix de Cornulier (Gr. 1) dont il est le tenant du titre avec Bahia Quesnot (Scipion du Goutier) annonce qu'il ne va se remettre en selle en course que le jour J, lui qui a passé ...

Lire la suite
...
Equinoxe : c'est bon pour le moral

Depuis son retour à la compétition après son accident le mois dernier, Matthieu Abrivard n'avait pas encore repassé le poteau en tête. Voilà qui est chose faite à une semaine du Prix de Cornulier où il se remettra en ...

Lire la suite
...
Diamant de Tréabat,
nettement un ton au-dessus

Dans le Prix Djérid (Groupe 3) ouvert aux chevaux d'âge n'ayant pas gagné 675 000 €, Diamant de Tréabat avait face à lui une opposition largement dans ses cordes, quand bien même la courte distance et la petite piste n'étaient ...

Lire la suite
...
Idao de Tillard
enchaîne et prend date

Fils et petit-fils de deux vainqueurs de Critérium Continental, Idao de Tillard (Sévérino) a la vitesse qui coule dans ses veines. Mais pas seulement. La preuve aujourd'hui avec son succès convaincant dans ce Prix de Riberac, ...

Lire la suite