... © Aprh
En bref - 19.01.2022

On rejouera en bonne part le Prix de Vincennes dans le Prix de Pardieu

Six des dix partants du Prix de Pardieu (Gr.2), samedi à Vincennes, ont participé au Prix de Vincennes (Gr.1), le 26 décembre dernier. Et parmi cette dizaine, il y aura celle qui a été consacrée dans le Groupe 1 Idéale du Chêne (Bird Parker). Elle n'aura pas sur sa route cette fois sa dauphine du Vincennes, Inès des Rioults (Carat Williams), absente de marque, mais d'autres protagonistes du haut niveau de sa génération dont les incontournables Ici C'Est Paris (Dollar Macker) et Indigo du Poret (Dollar Macker), respectivement cinquième et troisième du Prix de Vincennes.
Deux fois gagnante durant le meeting parisien, Inès d'Hermès (Scipion du Goutier) va découvrir la catégorie samedi.

La forme Brossard père et fils

Les succès s'enchaînent pour l'entraîneur Denis Brossard et son fils Nicolas comme driver. Ce dernier a signé deux succès (pour deux montes) mardi à Toulouse : un avec un représentant de l'effectif familial, Hermès Angel (Repeat Love), et un autre pour le compte de l'entraîneur Simon Laloum (et pour les couleurs du père de ce dernier, Alain) grâce à Fred de Piencourt (Quartz de Faël). Nicolas Brossard en est déjà à trois victoires cette année alors que son compteur affiche un total de 31 titres. Après des débuts en 2019, il a signé sa meilleure saison en 2021 avec 17 marques.
Le constat de la forme vaut aussi pour Denis Brossard. L'entraîneur installé dans les Charentes a égalé son record de victoires l'an dernier (50) et signé son meilleur cumul d'allocations avec 720.000 € sur l'année. Fabiarelle (Magnificent Rodney) s'est imposée ce mercredi dans les rangs des amateurs sous la main de sa belle-fille Léa Lizée et porte à quatre son nombre de victoires de 2022. Un début d'année d'ores et déjà réussi.

Enchères : la première vente américaine de l'année en hausse

La vente mixte d'hiver de Tattersalls organisée à Meadowlands lundi a affiché des indicateurs en hausse. 90 lots (trotteurs et ambleurs confondus) ont été vendus à un prix moyen de 47.259 $ (+14 % sur 2021). Le top price chez les trotteurs a été réalisé à 240.000$ par Swift Swanda 1'10 (Swan For All), une jument de 4 ans titulaire de 14 victoires et 452.055 $ de gains. À noter qu'une part de Muscle Hill a fait afficher 122.000 $.

A voir aussi :
...
Renaud Lavillenie et Pierre Pilarski remportent un Groupe ce samedi à Auteuil

La casaque de Hugo et Pierre Pilarski, celle de Bold Eagle (Ready Cash) au trot, paraîtra deux fois lors du grand week-end de l'obstacle français, à Auteuil. Ce samedi, elle était portée par Villa Rica (Cokoriko) dans le ...

Lire la suite
...
Insolent Somolli nominé chez les espoirs

Pieds nus pour la première fois de sa carrière, Insolent Somolli (Booster Winner) a triomphé sans être encore à 100 % de ses moyens. Voilà l'enseignement du Prix de Banville, avec l'analyse de Mathias Dudouit, son driver, au micro d'Equidia Racing. "...

Lire la suite
...
Jolie Baraka a trouvé ses marques

Entraînée par Philippe Allaire, Jolie Baraka (Love You) n'est plus la même depuis la réunion deux facteurs : Caen d'une part et le monté d'autre part. Difficile en début de carrière à l'attelé, cette nièce ...

Lire la suite
...
Richard Westerink inscrit
Étonnant dans les traces de Timoko

Richard Westerink et l’Eliloppet, c’est une histoire de fascination. Celle d’un gamin hollandais pour la plus grande course scandinave, celle qui se rapprochait le plus de sa référence, le Prix des Géants, disputé dans ...

Lire la suite