...
Actualité - 20.01.2022

Le casting à la loupe : Ils arrivent par le Calvados

Deuxième volet de notre revue des partants du Prix de Cornulier (Gr.1). Il s'agit d'un quatuor qui est passé par le Prix du Calvados (Gr.2). Ils représentent des profils bien différents. On y trouve la valeur montante Fantaisie, gagnante dudit Calvados, des confirmés Gladys des Plaines et Freeman de Houelle et de la vétérante Bilooka du Boscail.

Jalon important sur la route du championnat monté, le Prix du Calvados (Gr.2) a consacré Fantaisie (Un Mec d'Héripré) le 9 janvier. La pensionnaire de Nicolas Bridault remportait alors sa septième victoire consécutive et une première au niveau Groupe 2. Elle affronte cette fois l'Everest de sa discipline. Elle battait Zarenne Fas (Varenne) dont nous évoquerons la candidature samedi. Troisième du Calvados, Bilooka du Boscail (Look de Star) a réalisé une performance qui rappelle sa deuxième place obtenue dans la même épreuve en 2020. Elle sera montée par Nathalie Henry dimanche, laquelle a réussi son challenge de retrouver le top-niveau. Respectivement quatrième et sixième du Prix du Calvados, Gladys des Plaines (Opus Viervil) et Freeeman de Houelle (Vigove) seront ici en deuxième tentative dans le Cornulier. La première a progressé depuis le Calvados alors que le second conserve cette année son partenaire habituel Eric Raffin alors qu'il avait été associé à Yoann Lebourgeois il y a douze mois.

Le casting du Prix de Cornulier s'est fixé à 15 candidats lors de la déclaration de partants validée ce jeudi (lire la liste des partants en page 5).

FANTAISIE
F. 6 ans
Un Mec d’Héripré et Quita d’Eronville (Quito de Talonay)
Propriétaires : Tanguy de La Bourdonnaye (sous ses couleurs), Audélie Lallemand
Entraîneur : Nicolas Bridault / Eleveur : SNC Jean Levesque
Record : 1'12''1m (2.675m Le Mont-Saint-Michel)
45 sorties : 18 victoires – 5 places – 333.400 €

Son CV
C’est la lauréate du Prix du Calvados (Gr.2), dernière épreuve qualificative. Honnête à l’attelage en début de carrière, qu’elle débute par deux succès, mais délicate, elle se révèle sous la selle en fin d’année de 4 ans. Montant progressivement les échelons, elle change de dimension avec le déferrage, notamment. Capable de mieux démarrer également, elle a réalisé une saison 2021 presque parfaite. Pieds nus, elle a signé huit victoires, dont le Prix Sans Dire Oui (Gr.3) en début de meeting, et pris une deuxième place en neuf sorties. Elle a démarré 2022 de la meilleure des manières, en remportant son premier Groupe 2. Ses limites sont inconnues.

Son pedigree
C’est une fille de deux gagnants de Groupe 1. Son père, Un Mec d’Héripré 1’09’’, fut un champion, avec six victoires au plus haut niveau en Europe, dont trois à Vincennes (Critérium Continental, Championnat Européen des 5 Ans et Prix René Ballière). Sa mère, Quita d’Eronville 1’13’’ m brilla sous la selle, remportant le Prix du Président de la République. Fille de Quito de Talonay, excellent étalon, Quita d'Eronville fut achetée poulinière aux ventes Arqana Trot par la SNC Jean Levesque, justement pleine de Fantaisie. Très française dans son pedigree, Fantaisie propose comme principal inbreeding celui sur Speedy Crown (5x5), du côté paternel. Elle est rattachée à la famille de Biche des Clos (Rolling d’Héripré) et à celle de Kiss Melody ou Look de Star.

Son entourage
Jeune casaque, celle de Tanguy de La Bourdonnaye, copropriétaire avec Audélie Lallemand, figure sur les programmes depuis 2015. En plein essor, l’écurie de ce médecin anésthésiste, ex associé dans un groupe d'établissements de santé, qui a beaucoup investi, notamment sur des éléments tels qu’Heart of Gold (Bird Parker) ou Inouï Danica (Boccador de Simm), a comme fer de lance Fantaisie, qui a été achetée à la vente mixte Arqana (la même année que Gladys des Plaines), sur les conseils de Simon Laloum, qui sera son premier entraîneur. Désormais aux soins de Nicolas Bridault, révélation chez les entraîneurs en 2019, dans l’Orne, elle permet à ce dernier de participer à son premier Prix de Cornulier : "On pensait à une qualification dans le Prix de Calvados, mais de là à gagner… Cela fait très plaisir d’être au départ, mais il y a d’autres courses ensuite. La jument a parfaitement récupéré. Elle n’est pas obligée d’aller de l’avant pour performer. En tout cas, elle est au summum de sa condition."
Le principal changement concernera son jockey dimanche. Son partenaire habituel, François Lagadeuc, est engagé sur Feeling Cash (Ready Cash). Le choix du remplaçant s'est porté sur Yoann Lebourgeois, deux fois au palmarès du Prix de Cornulier (Quif de Villeneuve en 2012 et Traders en 2018).

Fantaisie avec François Lagadeuc. Yoann Lebourgeois sera en selle dimanche.

© Aprh
© Aprh
La nette victoire de Fantaisie dans le Prix du Calvados, le 9 janvier dernier aux dépens de Zarenne Fas - © Aprh
GLADYS DES PLAINES
F. 6 ans
Opus Viervil et Thétis de Vaujours (Hernani)
Propriétaires : Augustin Radu (sous ses couleurs), Julien Coulon et Ecurie Gilles Curens
Entraîneur : Gilles Curens
Eleveur : Ecurie des Plaines
Record : 1'11''3m (2.175m Vincennes)
37 sorties : 10 victoires – 8 places – 639.220 €

Son CV
C’est la chef de file de sa génération. Elle a rapidement dévoilé des moyens s’illustrant dans les deux spécialités, mais c’est sous la selle qu’elle va se distinguer principalement, devenant classique grâce à sa troisième place dans le Prix de Vincennes. L’année suivante sera celle de l’explosion, avec sa prise de pouvoir dans le Prix du Président de la République. Elle enchaîne ensuite les succès mais échoue dans le Prix de Cornulier 2021. Elle conserve le leadership de sa promotion en remportant le Prix de Normandie. Un doublé de Groupe 1 réalisé par Rombaldi, Courlis du Pont, Alpha Barbés, Speed Clayettois ou Le Loir. Côté femelles, il fallait remonter à 1970 et Arbella, montée par Gérard Mascle pour retrouver telle performance.

Son pedigree
Elle a été élevée en Mayenne par l’Écurie des Plaines qui appartient à Stéphane Rouxel. Sa mère Thétis de Vaujours 1’13’’a 1’14’’m a montré de la qualité affichant 7 victoires pour plus de 210.000 € de gains. C’est une fille de Hernani 1’14’’, un performer pluridisciplinaire. Gladys des Plaines est son premier produit, achetée 23.000 € sur le ring d’Arqana Trot par l’association qui en est toujours propriétaire. Son papier ne présente pas d’inbreeding rapproché sur les derniers rangs. Le premier est en effet Sabi Pas en 5x5 alors qu’ensuite on peut noter Star’s Pride en (5x7)x6. Thétis de Vaujours est la seule vainqueur au niveau de la grand-mère Mexicaine de Bootz (Caballio In Blue), non qualifiée.

Son entourage
La belle histoire continue pour Augustin Radu, Julien Coulon et Gilles Curens, qui entraîne cette jument depuis son achat à la vente Arqana mixte de septembre 2018 pour 23.000 euros (qualifiée inédite). Après Diego Barosso ou Eole du Faucon, Gladys des Plaines est évidemment devenue la meilleure représentante de la casaque orange et bleue d’Augustin Radu, tandis que la relève s’organise avec Idylle du Persil (Niky), déjà lauréate en région parisienne. Si son échec dans le Prix de Cornulier l’an passé fut une grosse déception, la fille d’Opus Viervil arrive sans doute au moins aussi forte, sans avoir gagné avant le grand rendez-vous, comme lors de ses deux succès classiques. "Après un petit coup de sang en début d’hiver, la jument se présente en pleine forme au bon moment", a dit Gilles Curens, installé depuis 2013 à Grosbois. "Elle vient de courir pour la première fois sans son bonnet fermé dans le Prix du Calvados, mais sa fin de course fut bonne. L’opposition est de taille mais ma jument a les moyens de s’imposer. Elle apprécie les courses qui roulent."


La joie après le sacre dans le Prix de Normandie durant l'été

© Aprh
La démonstration de Gladys des Plaines dans le Prix de Normandie où elle laisse à distance Granvillaise Bleue - © Aprh
BILOOKA DU BOSCAIL
F. 11 ans – Look de Star et Mirza du Vivier (Cezio Josselyn)
Propriétaires (bailleurs) : Eric Lebon et Luigi Tarara / Locataire : Janine Hurel
Entraîneur : Yves Hurel / Eleveur : S.A. du Boscail
Records : 1’12’’0m (2.175m Vincennes) / 1’11’’3a (Vichy)
143 sorties : 22 vict. – 40 pl. – 818.230 €

Son CV
A l’instar de ses contemporains, Bahia Quesnot et Bilibili, elle tire ses dernières cartouches cet hiver. Elle a un palmarès qui force le respect, riche de vingt-deux succès, en cent quarante-trois sorties, et de plus de 800.000 euros de gains, terminant pratiquement une fois sur deux dans les trois premiers. Elle court principalement à l’attelage, discipline dans laquelle elle a remporté plusieurs Groupes 3 provinciaux, menée par son fidèle Yves Hurel. Mais elle est également performante montée, venant de se rappeler à notre souvenir, dans cette discipline, en s’emparant de la troisième place du Prix du Calvados (Gr.2), sous la selle de Nathalie Henry ; il y a deux ans, elle avait même échoué d’un rien, dans cette épreuve, face à Bilibili. Jusque-là, elle n’a cependant pas brillé dans le Cornulier, y étant disqualifiée en 2020, puis échouant nettement en 2021.

Son pedigree
Elle est la meilleure femelle engendrée par le vainqueur du Critérium des Jeunes (Gr.1), Look de Star 1’12’’, surtout connu via ses mâles ou hongres : Lionel 1’09’’, Roc Meslois 1’10’’, Very Look 1’13’’, Uniclove 1’10’’, Ustinof du Vivier 1’09’’, Anzi des Liards 1’10’’, etc. Quant à Mirza du Vivier 1’13’’ m., sa mère, il s’agit d’une lauréate du classique Prix de Normandie (Gr.1), montée par la même Nathalie Henry que l’on retrouve aujourd’hui comme partenaire de sa fille. Mirza du Vivier prit elle-même part à deux Prix de Cornulier, son meilleur classement étant une sixième place, en 2006, lors du troisième sacre de Jag de Bellouet. Fille de Cézio Josselyn 1’12’’ et Amélie du Vivier 1’16’’ (1988-Nicos du Vivier), elle est la quasi-trois quarts sœur de Jalencia 1’13’’ (Cézio Josselyn), gagnante d’un Prix de l’Etoile (Gr.1).

Son entourage
Bilooka du Boscail est une fille du Sud-Ouest, y ayant été élevée, par Eric Lebon, et y étant entraînée, par Yves Hurel. Celui-ci l’a louée, dès son jeune âge, en début d’année de 3 ans, et il n’a qu’à s’en féliciter, même si tout n’a pas toujours été simple avec elle : "C’était une pouliche très compliquée, nerveuse, qui s’élançait mal. Nous l’avons assez vite mise sous la selle, parce qu’elle était vraiment délicate attelée. Avec le temps, elle s’est énormément amendée, se transformant en une vraie voiture ! Du coup, elle a rattrapé le temps perdu au sulky, tout en continuant à se présenter ponctuellement montée, pour les grandes occasions." Yves Hurel a aussi sous sa coupe Hépicétou 1’16’’ (Booster Winner), frère utérin de Bilooka, qui donne des promesses, ayant couru sept fois à ce jour pour quatre victoires, une place de deuxième et deux disqualifications. Alors que l’aînée s’apprête à tirer sa révérence, le cadet fait figure de relais tout trouvé.

FREEMAN DE HOUELLE
M. 7 ans – Vigove et Rafina de Houelle (Joyau d’Amour)
Propriétaires associés : Stéphane Gohier, Franck Leblanc et l’Ecurie de l’Empereur
Entraîneur : Franck Leblanc
Eleveurs : Franck Leblanc et Franck Leblanc
Record : 1’10’’5m (2.175 Vinc.) / 1’15’’0a (2.700m Vinc.)
38 sorties : 10 vict. – 11 pl. – 542.180 €

Son CV
Son présent capital est de dix succès, tous acquis au trot monté, sa spécialité d’élection, sur le seul hippodrome de Vincennes et sur les longs parcours, que ce soit sur 2.700 mètres ou sur 2.850 mètres. C’est que l’on est confronté là à un sujet dur, tenace, qui excelle sur la distance. Vainqueur de cinq Groupes 2 et Groupes 3, parmi lesquels les semi-classiques Prix Louis Le Bourg (Gr.2) et Louis Forcinal (Gr.2), il compte également deux accessits classiques, comme deuxième de Flèche Bourbon dans le Prix du Président de la République (Gr.1) et comme troisième de Flamme du Goutier dans les Centaures (Gr.1). Ce sera son deuxième Prix de Cornulier, faisant suite à sa tentative manquée de l’an dernier (disqualifié à la fin après avoir mené tout en étant battu).

Son pedigree
Par l’entremise du classique attelé Vigove 1’10’’, Freeman de Houelle est un petit-fils de l’influent et améliorateur Gazouillis 1’12’’. C’est une lignée mâle frappée du sceau du Cornulier, puisqu’elle remonte au chef de race Fandango 1’20’’, double lauréat de la course, en 1953 et 1954, via Firstly 1’15’’, troisième de Guéridia, en 1978, et Quérido II 1’17’’, gagnant à deux reprises, en 1966 et 1967. De même, Joyau d’Amour 1’11’’, le père de mère de Freeman de Houelle, a gagné le Prix de Cornulier en 2003. La parentèle proche est celle de deux autres classiques montés, issus du même élevage de Franck Leblanc, Sawasdé de Houelle 1’12’’ a.-m., née d’un croisement similaire, puisque fille de Gazouillis, et la très véloce Be Mine de Houelle, détentrice d’un record de 1’09’’, dans la spécialité, en Suède.

Son entourage
C’est l’élevage de Franck Leblanc et de Stéphane Gohier, lesquels partagent la propriété du cheval avec l’Ecurie Empereur. Consanguin sur Fandango (cinq mentions), Kerjacques (quatre citations) et Chambon P (deux mentions), leur élève a été conçu pour être dur et porter l’homme. Franck Leblanc est, en outre, un entraîneur spécialement efficace au trot monté, discipline dans laquelle il a révélé, entre autres, les Rêve des Vallées (Prix de Vincennes), Save the Quick (Prix de Normandie), Scipion du Goutier (six victoires de Groupe 1), Tango Quick (Prix du Président de la République et de l’Ile-de-France), Utoky (Prix de Vincennes et du Président de la République), Elladora de Forgan (Prix du Président de la République et des Elites), Hélitlopet (Prix de Vincennes) et Hopla des Louanges (Saint-Léger des Trotteurs), sans oublier, évidemment, Quif de Villeneuve, qu’il fit débuter victorieusement monté dans l’édition 2012 du Prix de Cornulier.

A voir aussi :
...
Indigo de Fontaine sait tout faire

Irréprochable cet hiver à Vincennes à l'attelé en deux courses où il s'est imposé en cheval en retard de gains, Indigo de Fontaine (Niky) découvre le monté avec autant de réussite ce samedi. "Nous avons changé de spécialité ...

Lire la suite
...
Kipling Iron
est aussi performant au monté

Après deux premières victoires à l'attelé en province, Kipling Iron conserve son invincibilité ce samedi en débutant au monté pour ses premiers pas à Vincennes. Son entraîneur Tony Le Beller ne cache pas des ambitions de niveau Groupe ...

Lire la suite
...
Karma Quick élu "pépite du mois"

Il réalise un début de carrière sans fausse note et est même invaincu à Vincennes en deux tentatives à Vincennes où il a enchaîné deux succès en janvier. Cette carte visite a permis à Karma Quick (Unique ...

Lire la suite
...
Exposition médiatique et note
parfaite pour Granvillaise Bleue

Les Cornulier Races entrent dans une nouvelle ère. Après le sommet du Prix de Cornulier, voilà l'heure de la revanche dans le Prix de l’Île-de-France. En l'absence de la reine de la grande épreuve, Flamme du Goutier, les ...

Lire la suite