...
Actualité - 21.01.2022

Le casting à la loupe : ils viennent de courir à l'attelé

Voici la suite des portraits des participants au Prix de Cornulier (Gr.1) dimanche. Au total cinq candidats se sont exprimés à l'attelé ces dernières semaines : Bahia Quesnot, Feeling Cash, Flamme du Goutier, Unique Juni et Et Voila de Muze. Les deux premiers ont déjà eu droit à un gros plan dans notre édition de mercredi, parmi les éléments les plus titrés au départ. Place aux portraits des trois autres.

Avec le sulky, c'est bien aussi. Ce pourrait être la maxime des entourages de Flamme du Goutier (Ready Cash), Unique Juni (Uptown Yankee) et Et Voila de Muze (Royal Dream). Soyons clair, aucun d'eux ne découvrira la discipline du monté dimanche. Et parmi eux, on compte même celle que tout le monde redoute, Flamme du Goutier. Battue à la lutte par Bahia Quesnot (Scipion du Goutier) après lui avoir pris l'avantage, l'an dernier dans le Prix de Cornulier, la pensionnaire de Thierry Duvaldestin n'arrive qu'avec qu'une seule obsession en tête : la victoire. C'est donc par le programme attelé que son entourage l'a préparée (au mieux) pour son objectif. Elle n'est plus parue en compétition sous la selle depuis février dernier... Pour Unique Juni, l'écart est à peu près le même. Cette concurrente suédoise a disputé le dernier Cornulier puis pris part à une épreuve montée en février. Dans les deux cas, elle a été disqualifiée. Quant à Et Voila de Muze, il sera le champion de la plus longue absence dimanche. Il n'a couru que deux fois sous la selle, en 2019, remportant au passage le Prix Xavier de Saint-Palais (Gr.2). Sébastien Guarato profite de la forme de son pensionnaire pour tenter l'aventure.

FLAMME DU GOUTIER
F. 7 ans
Ready Cash et Utopie du Goutier (Kaisy Dream)
Propriétaire : Ecurie Saint Martin
Entraîneur : Thierry Duvaldestin
Eleveur : SCEA Des Bissons
Records : 1'10''6m (2.175m Vincennes) / 1’11’’2a (2.100m auto Vincennes)
41 sorties : 14 victoires - 6 places – 744.740 €

Son CV
Elle a longtemps été ménagée, mais estimée. Quand elle affiche 5 ans, Thierry Duvaldestin tente un pari en l’engageant dans le Critérium (Gr.1), au mois d’août. Une place s’offre à elle. Le dossard 1 lui sera attribué. Remarquable finisseuse, Flamme du Goutier prend le second accessit, derrière Face Time Bourbon et Feliciano. Dans la foulée, elle débute sous la selle dans le Prix de Normandie (Gr.1) et imite Hugo du Bossis, Olga du Biwetz, Save The Quick et Tiego d’Étang en s’imposant d’emblée dans ce Groupe 1. Si elle reste une très bonne jument d’attelage, sa capacité à performer au monté est réelle. Sous la pluie, elle s’incline à la lutte face à Bahia Quesnot dans le Prix de Cornulier 2021. Elle termine le meeting en beauté trottant coup sur coup, à une semaine d’intervalle, sous la barre des 1’11’, pour décrocher les Prix de l’Ile-de-France et des Centaures (Groupes 1).

Son pedigree
Fille de Ready Cash, elle est son produit le plus riche chez les femelles. Sa mère Utopie du Goutier 1’13’’, placée de Groupe 2, a vu ses premiers cinq produits se qualifier, le dernier en date Jazz du Goutier étant le propre frère de Flamme du Goutier. Suivent Kairos du Goutier, par Carat Williams, et Légende du Goutier (Goetmals Wood). Sa famille maternelle est riche et vivante. De la souche d’Uka des Champs, lauréate d’un Prix de Bourgogne, sont issus beaucoup d’excellents compétiteurs. Outre Quido du Goutier 1’12’’, étalon, on relève récemment aussi Héliade du Goutier 1’11’’, quatrième du Grand Prix de l’UET (Gr.1).

Son entourage
Thierry Duvaldestin reste sur une saison extraordinaire, qui a débouché sur le record de victoires pour un entraîneur en une année (241). Un millésime qui a allié quantité et qualité, avec les succès de Groupes 1 de Flamme du Goutier, sans oublier In The Money (Critérium des Jeunes). Passé proche d’un succès l’an passé dans le Prix du Cornulier, il a de nouveau axé la préparation de sa jument sur cette prestigieuse épreuve : "Tout se présente bien. Elle a travaillé lundi et jeudi lors de cette dernière semaine de façon convaincante. Pour la suite, je n’ai pas encore pris de décision. Chaque chose après l’autre et chaque chose en son temps. Flamme du Goutier ne s’est jamais entraînée au monté depuis sa dernière sortie dans la discipline en février. Elle retrouvera la selle le jour de la course."
A 33 ans, Antoine Wiels compte plus de 1 100 succès. Ses trois victoires de Groupe 1 ont toutes été acquises avec Flamme du Goutier. Il a également brillé avec Roi du Lupin, Nègre du Digeon ou encore Ursula Speed. Il est le driver principal de l’écurie de Jean-Paul Marmion et vient pour la sixième année consécutive de dépasser la barre des 100 gagnants en une année.


Flamme du Goutier devancée par Bahia Quesnot en 2021

© Aprh
© Aprh
Flamme du Goutier (au centre) va remporter le Prix des Centaures 2021 de haute lutte (2e Fame Music, 3e Freeman de Houelle)
ET VOILA DE MUZE
M. 8 ans – Royal Dream et Nolaila (Colt Fortysix)
Propriétaire (bailleur) : Joris de Brabander / Locataire : Union Stable
Entraîneur : Sébastien Guarato
Eleveur : Joris de Brabander
Records : 1’10’’9m (2 175m Vincennes) / 1’11’’5 (Vincennes)
55 sorties : 18 vict. – 12 pl. – 433.038 €

Son CV
Elève et propriété d’un entourage belge, il a effectué son début de carrière outre-quiévrain sous la responsabilité de Gérald Van Pollaert à l’âge de 3 ans. Passé dans les effectifs de Sébastien Guarato au début de ses 4 ans, il monte progressivement de catégorie. Trois fois vainqueur à Vincennes à l’attelé au premier semestre de ses 5 ans, il ponctue sa période par un essai victorieux sous la selle dans le Prix Xavier de Saint-Palais (Gr.2) dans la marque record d’1’10’’9, qui demeure son record personnel. Favori du Prix de Normandie (Gr.1), il y connaîtra des problèmes d’allures. Elément régulier à l'attelé dans la catégorie en dessous des meilleurs, il vient de prendre la troisième place du Prix du Forez (Gr.3) dans un chrono flatteur (1’11’’5 sur les 2.700 mètres de la Grande Piste). Son entourage profite de sa forme pour tenter un pari avec lui. Et Voila de Muze disputera sa troisième course sous la selle dimanche.

Son pedigree
Sa mère Nolaila 1’12a réussi une belle carrière sous la férule de Joël Van Eeckhaute, se retirant au haras avec 12 victoires, un compte en banque de 384.350 € et un record d’1’12’’3. Troisième du Prix Doynel de Saint-Quentin (Gr.2) après avoir conclu cinquième du Critérium des 5 Ans (Gr.1), elle s'illustre à Cagnes-sur-Mer en fin de carrière. Et Voila de Muze est son seul vainqueur et son dernier produit, Katia de Muze, est une fille de Face Time Bourbon. Tous ont été élevés en Belgique. La grand-mère Dolaila 1’19, par Renoso, s’est révélé une grande génitrice en donnant cinq produits à plus de 100.000 € de gains, comme Jack L’Eventreur 1’14 (Off Gy). Nolaila est une fille de Colt Fortysix 1’14, vainqueur semi-classique attelé mais fils de Podosis 1’16m, deux fois au palmarès du Prix de Cornulier. Ce dernier est la cauton montée du pedigree. Et Voila de Muze est le seul vainqueur semi-classique de Royal Dream sous la selle.

Son entourage
C’est l’élevage belge de Joris de Brabander, actuellement aussi représenté par Gently de Muze (Perlando), trois fois vainqueur à Vincennes durant ce meeting. Il en est toujours propriétaire, l’ayant mis en location à la famille Van Pollaert (Union Stable). Sébastien Guarato a connu deux fois les honneurs du Cornulier grâce à Roxane Griff (Ténor de Baune), en 2014 et 2015. Il y compte aussi des accessits avec Olga du Biwetz (2e en 2008), Astor du Quenne (2e en 2016) et Prince de Montfort (3e en 2008). Anthony Barrier n’a jamais piloté Et Voila de Muze. Il a déjà remporté le Cornulier en 2011 en selle sur Olga du Biwetz, pour l’entraînement de Fabrice Souloy.

UNIQUE JUNI
F. 9 ans – Uptown Yankee et Staro Unique (Supergill)
Propriétaire : Jans Spals Invest AB
Entraîneur : Jörgen Westholm
Eleveurs : Maria Eriksson et Lars-Ove Blomkvist
Records : 1’11’’5m (275m Vincennes) / 1’10’’2a (Suède)
92 sorties : 15 vict. – 12 pl. – 609.064 €

Son CV
Qualifiée à 2 ans, elle débuté à 3 ans et participe aux bonnes épreuves de sa promotion jusqu’à s’imposer en août dans la E3 Finale, un Groupe 1 pour pouliche à Örebro. Il s’agit de son seul titre à ce niveau. Entraînée jusqu’à 5 ans par Hans Strömberg, elle passe dans les boxes de Jörgen Welsthom en fin d’année afin de participer au meeting d’hiver parisien, qu’elle débute en fanfare en s’imposant dans le Prix de Boissy-Saint-Léger, précédant alors Victor Ferm, et conclut quatrième dans la foulée du Prix Ténor de Baune (Gr.2) remporté par Looking Superb. Moins en verve par la suite, elle retrouve le machefer parisien lors du meeting suivant (2019/2020) pour remporter une épreuve et conclure deuxième sous la selle. Elle avait participé à deux épreuves montées quelques mois plus tôt en Suède (en étant deuxième de l’une d’elles). Elle a été disqualifiée tôt dans le dernier Prix de Cornulier (Gr.1). Elle s’est préparée en Suède où elle a montré sa forme ces dernières semaines

Son pedigree
Sa mère Staro Unique 1’17 compte une victoire en Suède. Cette fille de l’américain Supergill 1’10 a donné huit produits dont six ont gagné. Après Unique Juni, le meilleur a pour nom Unique Julia 1’11 (Juliano Star), à la tête de six victoires en Suède et que l’on a vue dans l’Hexagone, montant une fois sur le podium à Vincennes. Unique Juni est inbreeding 4x3 sur Super Bowl. Le pedigree s’appuie ensuite sur deux mères finlandaises dont l’une d’elles est par le français Galant du Gy 1’21 (Tiburce), actif en Scandinavie dans les années 1980.

Son entourage
À 49 ans, le Suédois Jörgen Westholm est un habitué des programmes français depuis quasiment vingt ans. Il compte 249 victoires dans l’Hexagone comme entraîneur et participe de manière régulière aux meetings parisiens. Il s’est d’abord fait connaître avec Super Light, gagnant du Prix du Bourbonnais (Gr.2) en 2005. Il a brillé chez nous avec des chevaux scandinaves comme Criks Hurricane, Rite On Track et Rocky Winner ou français comme Quip du Beauvoisin, Rubis de Padd et Apollon de Kacy. Il aborde l’épreuve en confiance, commentant aux médias suédois : "Unique Juni est en grande forme et il faut en profiter. L’an dernier dans le Cornulier, sur une piste glissante, elle n’a pas eu ses appuis. Elle peut conclure dans les cinq premiers dimanche. Quel que soit le résultat, elle restera en France jusqu’au printemps car elle a un programme intéressant à sa disposition."
Révélation des derniers mois, partenaire d'Eveil du Châtelet (Very Look) et salariée de Jean-Michel Bazire, la Norvégienne Matilde Herleiksplass participera à son premier Cornulier. Elle compte 35 victoires au monté en France.

A voir aussi :
...
Gilles d'Haenens remporte la Finale nationale des Courses Ecoles

Ilis étaient dix ce vendredi à Vincennes à partiper à la Finale du Challenge des Courses Ecoles de Trot (lire notre édition de jeudi 23 juin). C'est Gilles D'Haenens, au sulky de Dona Viva (Love You), pour l'entraînement de Dominik Locqueneux, qui s'est ...

Lire la suite
...
Indigo du Poret privé de Prix du Président de la République : une affaire bien embarrassante

Vendredi en fin de journée, Indigo du Poret (Dollar Macker) a été déclaré publiquement non partant dans le Prix du Président de la République (G.1) par son entraîneur. Le cheval n'est pas blessé ou victime ...

Lire la suite
...
Jagababa impressionne

Qualifiée en 1'14''9 à La Prairie (voir vidéo) il y a dix jours, ce qui lui avait valu deux étoiles dans Province Courses l'Hebdo, Jagababa (Jag de Bellouet) a brillamment confirmé pour ses premiers pas en compétition, ...

Lire la suite
...
Joviality remporte son premier test face aux mâles

La jeune championne américaine d'origine suédoise Joviality (Chapter Seven) a passé un nouveau cap vendredi en remportant la première éliminatoire du Yonkers Trot face aux meilleurs mâles. La semaine prochaine elle tentera de confirmer dans la ...

Lire la suite