...
Actualité - 22.01.2022

Le casting à la loupe : leur premier Cornulier

Les quatre derniers candidats de notre série de portraits des participants du Prix de Cornulier (Gr.1) ont un dénominateur commun : il s'agira pour eux d'une première. On y trouve la benjamine de l'épreuve, Hirondelle du Rib, et trois concurrents au sommet de leur art : la 6 ans Granvillaise Bleue et les 7 ans ans Florida Sport et Zarenne Fas.

À passer au crible ce quatuor, on trouve trois candidats qui bénéficient d'une invitation au départ du Prix de Cornulier (Gr.1). C'est le cas d'Hirondelle du Rib (Rolling d'Héripré) grâce à sa victoire dans le Prix Emile Riotteau (Gr.1). Elle a confirmé en l'occasion qu'elle dominait plutôt largement sa promotion et qu'il était temps pour elle de se frotter à ses aînés. Le challenge n'est pas mince à 5 ans mais Joël Hallais, son mentor, sait ce qu'il fait. Il a pris le temps de la réflexion avant de dire oui. Ses huit titres dans le Cornulier propulsent d'emblée sa représentante parmi les prétendantes au succès. Et que dire alors de Granvillaise Bleue (Jag de Bellouet) lauréate de ses deux dernières sorties avec un pass à la clé ? Elle progresse encore et aura la confiance de son entraîneur Pierre Levesque. Là encore, la caution est sérieuse. Deuxième du Prix du Calvados (Gr.2), d'où sa wildcard, Zarenne Fas (Varenne) a le profil plus singulier d'un candidat étranger entraîné par un professionnel étranger. Il lui faudra ouvrir une brèche dans l'histoire pour inscrire son nom au palmarès.
Quant à Florida Sport (Tornado Bello), actuellement irrésistible dans les Groupes 3, elle permet à son entraîneur Charles Antoine Mary de participer à son premier Cornulier. Pour lui, il est question d'une tradition familiale à perpétuer.

HIRONDELLE DU RIB
F. 5 ans
Rolling d’Héripré et Anémone du Rib (Otello Pierji)
Propriétaire / éleveur : Ecurie RIB
Entraîneur : Joël Hallais
Records : 1’11’’9m (2.175m Vincennes) / 1'13''5a (2.700m Vincennes)
28 sorties : 9 vict. – 7 pl. – 309.010 €

Son cv
Qualifiée dès le mois de juin de ses 2 ans, Hirondelle du Rib (Rolling d'Héripré) a débuté à l’attelé en septembre (disqualifiée), montrant dès lors une forme de précocité. Il faudra ensuite attendre presque un an pour la revoir en piste, en mai de ses 3 ans. Elle a gagné deux fois à l’attelé en province avant d’être orientée sous la selle au second semestre. Elle s’est imposée à Vincennes en novembre. À 4 ans, elle gravit les échelons de manière linéaire. Troisième du Prix Henri Ballière (Gr.2) à Caen en mai puis deuxième du Lavater (Gr.2), elle est sacrée dans le Prix du Président de la République (Gr.1) en juin, offrant un sixième titre à l’homme qui l’a créée et préparée, Joël Hallais. Elle signe au passage le nouveau record de l’épreuve en 1’12’’1. Solidement assise sur le fauteuil de leader de sa génération sous la selle, elle a remporté les deux Groupes 2 montés qu’elle a disputés durant le meeting et affronte pour la première fois ses aînés avec le double statut de candidate la moins riche et benjamine de l'épreuve. À noter qu’Hirondelle du Rib est porteuse de la maladie de Shivering, une affection neuromusculaire qui génère des spasmes.

Son pedigree
Hirondelle du Rib est le premier produit et seul qualifié à ce jour d’Anémone du Rib 1'14''m (Otello Pierji), bonne compétitrice montée, titulaire de six victoires et de 119.110 euros de gains en vingt courses seulement. Elle s’est permis le luxe de battre la classique Attentionally deux fois à 4 ans. Sa 3 ans, non qualifiée, est par Bold Eagle, et son 2 ans, Kansas du Rib par Face Time Bourbon. La grand-mère Oraison du Rib 1’13m (Coktail Jet) a aussi évolué à très bon niveau sous la selle avec des gains finaux de 276.730 €. Elle appartient à la riche fratrie donnée par Fleur du Rib 1’15a (Sancho Pança), à la fois précoce et douée comme l’attestent ses victoires dans les Prix Une de Mai et Gélinotte (Groupes 2) en début de carrière. Dans sa descendance, on relève notamment le classique Dahlia du Rib 1’11 (Oyonnax). Tout ceci est l’œuvre de Joël Hallais créée à partir d’Unité de Vandel 1’18 (Képi Vert), la mère de Memphis du Rib 1’11 (Elvis de Rossignol). L’inbreeding le plus resserré d’Hirondelle du Rib est sur Fakir du Vivier (3x5).

Son entourage
C’est l’un des professionnels les plus titrés du trot français, Joël Hallais, qui porte Hirondelle du Rib comme éleveur et propriétaire via l’Ecurie du Rib et entraîneur en nom propre. Dans son palmarès, la discipline du monté est majeure. Il compte huit Prix de Cornulier à son tableau d’honneur, avec Kaiser Trot (1981, 1982, 1984), Oligo (1986, 1987), Tout Bon (1993) et One du Rib (2007, 2010). Ses six Prix du Président de la République, six Centaures et d’autres encore confortent son statut d’icône du monté. Pour lancer sa représentante dans l'aventure du Cornulier à l'âge de 5 ans, le professionnel voulait qu'elle l’impressionne lors du Prix Emile Riotteau, ce qu’elle a fait en s’imposant avec de la marge : "Elle devait me rassurer car sa dernière course (à l’attelé) était mauvaise et j’ai changé sa façon de l’entraîner, pour lui faire gagner de la vitesse, et de la mettre en course. Il fallait que je sache si tout cela mis bout à bout était positif. Ou si j’étais dans le faux. Je sais qu’on est sur le bon chemin. Son point fort est son mental. Elle est bien dans sa tête." Le point faible de la jument demeure sa mise en jambes délicate, ce que souligne de son côté son jockey Jean-Loïc Dersoir : "Pour être compétitive dans le Cornulier, il faut qu’elle s’améliore encore au départ. Par contre, elle appréciera le rythme élevé car elle a énormément de fond."
Gendre de Joël Hallais, Jean-Loïc Dersoir est tout simplement le jockey en activité le plus titré dans le Prix de Cornulier avec cinq titres, de Tout Bon en 1993 à One du Rib en 2007.

© Aprh
La facile victoire d'Hirondelle du Rib dans le Prix Emile Riotteau qui sera décisive pour confirmer sa participation dans le Prix de Cornulier - © Aprh
GRANVILLAISE BLEUE
F. 6 ans
Jag de Bellouet et Lady de Brévol (Capriccio)
Propriétaire / éleveur : Michel Gallier
Entraîneur : Pierre Levesque
Records : 1'10''5m (2.175m Vincennes) / 1'14''0a (Vincennes)
40 sorties : 7 victoires – 11 places – 415.260 €

Son CV
Arrivée sur la pointe des pieds au niveau Groupe sous la selle en début d’année 2021, elle a progressivement pris une place importante dans ce genre de compétitions. Une évolution à l’image de sa carrière, dirigée avec beaucoup d’à-propos et de patience par Pierre Levesque, selon des préceptes qui lui sont chers. "C’est une vraie jument monté, car elle manque de maniabilité à l’attelage, même si elle peut s’améliorer de ce côté-là à l’avenir. On a toujours senti un potentiel et elle a été préservée, n’étant pas déferrée tôt." Après une première victoire de Groupe 2 au début de l’été, elle a pris la deuxième place coup sur coup dans les Prix de Normandie et des Elites. Un statut de dauphine qu’elle entend bien quitter rapidement. Son hiver est parfait puisqu’elle a mis dans son escarcelle les Prix Edmond Henry et Joseph Lafosse. Une préparation idéale. Elle visera la victoire. "La jument est en progrès et s’améliore encore. On espère la voir gagner cette fois dans un Groupe 1 et être à la hauteur face aux chevaux d’âge."

Son pedigree
Nous sommes en plein dans le sujet du monté avec une fille de Jag de Bellouet, triple lauréat du Prix de Cornulier, qui défend la même casaque de Michel Gallier, son éleveur. Elle est la propre sœur de Vittel de Brévol, vainqueur du Prix de Normandie, mais disqualifié dans le championnat des trotteurs montés en 2015.
Inbreed sur la matrone Ua Uka et Sabi Pas par les trois quarts frères Jet du Vivier et Nicos du Vivier, Granvillaise Bleue est le onzième produit de sa mère sur un total de quatorze. Le dernier Jobalasko Bleu (Booster Winner) a porté à neuf le nombre de qualifiés (il est encore inédit). Parmi les bons éléments de cette famille, on relèvera Gentille de Brévol (Viking’s Way) 1’12’’, quadruple lauréate de Groupe 2 et deuxième du Critérium des 3 Ans.

Son entourage
Pierre Levesque est une référence et perpétue la tradition de la famille. "J’ai eu la chance d’entraîneur des très bons chevaux, avec Offshore Dream et Meaulnes du Corta, gagnant du Prix d’Amérique, sans oublier Qwerty ou Main Wise As." Le Prix de Cornulier ne lui a pas échappé. C’était en 1985, comme jockey. "J’avais 25 ans. Il faisait un temps épouvantable. Mirande du Cadran avait fait une faute en plaine, gênée, mais était revenue gagner. Elle avait réalisé une course magnifique." Il espère désormais apposer son nom au palmarès comme entraîneur. "Dans le Prix de Cornulier, l’écurie a pris des places. Quarry Bay (Cygnus d’Odyssée) a terminé deuxième, battue d’un rien, et Dexter Fromentro troisième, toujours avec Camille (N.D.L.R. : sa fille). Granvillaise Bleue fait partie des bons éléments que j’ai eu sous ma responsabilité. Elle aborde la course avec une chance et en forme."
Après avoir longtemps cherché une première victoire de Groupe 1, Camille Levesque est parvenue à décrocher le graal dans le Prix de l’Ile-de-France 2019, avec Dexter Fromentro (Qwerty).

© Aprh
Granvillaise Bleue domine Gladys des Plaines dans le Prix Joseph Lafosse, sa dernière sortie le 25 décembre - © Aprh
ZARENNE FAS
M. 7 ans
Varenne et Miss Muscle Fas (Muscles Yankee)
Propriétaire : Francesco Gragnaniello
Entraîneur : Jerry Riordan
Eleveur : Sa. Fra Fas SRL
Records : 1'10''9m (2.175m Vincennes) / 1’09’’8a (Suède)
59 sorties : 14 victoires – 16 places – 783.835 €

Son CV
Vainqueur du Prix Orsi Mangelli (Gr.1), sur ses terres, en Italie, à la fin de son année de 3 ans, il est ensuite parti en Scandinavie, intégrant l’effectif de Jerry Riordan. Dans le nord de l’Europe, il a tiré son épingle du jeu, contre les meilleurs chevaux d’âge scandinave. À son palmarès, on trouve par exemple un succès dans la Finlandia-Ajo (Gr.1) à Vermo ou une deuxième place dans un Groupe 1 à Jarlberg. S’il a brillé sur le mile, il est également doté d’une tenue certaine comme le prouve son premier accessit l’été dernier dans le Grand Prix d’Åby (Gr.1) sur 3.140 mètres. Après avoir échoué sur notre sol, il y a deux hivers, il est revenu pour cette fois briller, mais dans l’autre spécialité. Quatrième pour ses débuts sous la selle, il a prouvé sa dureté en terminant deuxième de Fantaisie (Un Mec d’Héripré) dans le Prix du Calvados (Groupe 2). Il tente de marcher sur les traces de Traders (Ready Cash), de nationalité italienne, lauréat du Prix de Cornulier en 2018. Le défi est de taille.

Son pedigree
C’est un fils de l’immense Varenne, cheval le plus riche de l’histoire et double vainqueur du Prix d’Amérique, qui a donné en piste Pascia’Lest (Prix de l’Atlantique), Lisa America ou Lana Del Rio. Sa mère Miss Muscle Fas a donné deux autres vainqueurs : Varenna Fas 1'13, également par Varenne, à la tête de 10 victoires en Italie, et Cash Eagle Fas 1'16, une fille de Bold Eagle qui compte un succès. Fille de Muscles Yankee, un gagnant de l’Hambletonian, elle est issue de la souche de Quick Pay, étalon influent aux USA, et de Mint di Jesolo, vainqueur de sept Groupes 1 en Italie.

Son entourage
Entraîneur américain, Jerry Riordan a exercé également en Italie, de 1994 à 2014, où il a eu sous sa responsabilité Lisa America. Arrivé en Suède, il s’est également distingué avec Treasure Kronos (Critérium Continental), Twister Bi, Ringostarr Treb (Elitloppet) et dernièrement Aetos Kronos (Bold Eagle). Son jockey Guillaume Martin va participer à son sixième Prix de Cornulier après des tentatives avec Unique Juni, Traders, Cathy A Quira, Udayama, Sakura Jiel. Il nous a confié : "J’ai eu de très bonnes sensations dans le Prix du Calvados, et son entraîneur m’avait rassuré sur sa capacité à tenir la distance. Nous étions battus par Fantaisie, en super forme, et très dure à déborder quand elle est devant. On est très confiant et content de participer à cette épreuve. Il arrive en ayant fait une vraie course et c’est très bien. Pour la première fois, j’ai une chance de finir aux balances."



FLORIDA SPORT
F. 7 ans – Tornado Bello et Victoria Sport (Orlando Sport)
Propriétaire (bailleur) : Emilie Soule / Loc. : Ec. Ch. A. Mary
Entraîneur : Charles Antoine Mary
Eleveurs : Haras de l’Etoile et Marine Cuquemelle
Records : 1’10’’4m (2.175m Vincennes) /1’11’’5a (Vinc.)
46 sorties : 9 vict. – 11 pl. – 402.290 €

Son CV
Après s’être illustrée attelée, tout au long de la première partie de sa carrière, parvenant à se qualifier pour la finale du Grand Prix de l’U.E.T. ou encore s’octroyant le semi-classique Prix Jean Le Gonidec (Gr.2), Florida Sport a parfaitement réussi sa conversion sous la selle, commencée à la fin de l’été, sous l’impulsion de son nouveau mentor, Charles-Antoine Mary. Du coup, elle reste sur deux beaux succès dans la spécialité, à la faveur des Groupes 3 Prix Auguste François et Yvonnick Bodin. Elle arrive donc dans le Cornulier par une voie qui n’est pas celle traditionnellement empruntée, mais elle y arrive avec de la fraîcheur et sans avoir eu de combats par trop difficiles. En six courses au trot monté, elle a signé trois victoires et n’a jamais fini plus loin que troisième.

Son pedigree
Il s’agit d’une petite-fille du triple vainqueur de Cornulier Jag de Bellouet 1’09’’, par le truchement du classique attelé et millionnaire Tornado Bello 1’11’’. Sa mère, Victoria Sport, qui ne s’est pas qualifiée, est la sœur utérine, par Orlando Sport 1’10’’, du classique monté Quincy Boy 1’13’’ m. (Kitko), lauréat du Prix d’Essai (Gr.1) et troisième du Prix des Elites (Gr.1). Avec un autre fils de Jag de Bellouet, en l’occurrence Titan d’Occagnes, elle a donné la bonne Elana Sport 1’13’’, qui flirta avec les semi-classiques, à l’attelage, à 4 ans. On peut faire remonter la famille à Unum (1964-Not’Réveillon), la cinquième mère, génitrice d’Hadès Kervaden 1’18’’ (Sire de Tracy), un gagnant du Critérium des Jeunes (Gr.1), puis de Sem Kervaden 1’15’’ (Haut de Bellouet), qui sera l’un des rivaux du champion monté Speed Clayettois.

Son entourage
Florida Sport court sous les couleurs de Charles-Antoine Mary – petit-fils de Jean Mary, le "Monsieur Cornulier" du temps jadis, avec huit victoires, en tant que jockey, dans la grande course, de 1955 à 1980 –, qui l’a louée à ses propriétaires de l’Ecurie Bruni, après que la jument eut été rachetée 140.000 euros, au mois de juin dernier, à la vente d’été d’Arqana Trot, dans le cadre de la cessation d’activité de ladite écurie. À la suite d’une interdiction de courir frappant les représentants de l’Ecurie Bruni à compter du mois de mars 2020, la jument a été plus d’un an sans prendre part à une compétition, devant même être requalifiée fin juin 2021 par Charles-Antoine Mary. Elle a vite retrouvé les bonnes sensations, comme le confirme Jacques Cuquemelle, son éleveur, animateur du Haras de l’Etoile : "C’est une compétitrice-née, une vraie jument de course, très ouvrière et généreuse, à l’image de son grand-père maternel, Orlando Sport. Elle me le rappelle beaucoup. On a couru trois Prix d’Amérique avec lui."

A voir aussi :
...
Idéal du Rocher monte encore son niveau de jeu

Le plus riche du second échelon, Idéal du Rocher (Clif du Pommereux) a profité de son bon départ pour se placer rapidement derrière le groupe de tête. Il a ensuite sagement patienté avant de passer à l’...

Lire la suite
...
Jacar de la Dives, victoire lavalloise mais pensées parisiennes

Estimé par Bertrand Le Beller, Jacar de la Dives (Viking de Val) bénéficiait d’un très bel engagement à la limite du recul ce mercredi. Il n’a pas laissé passer l’occasion de s’imposer, pour la ...

Lire la suite
...
Avec Elie de Beaufour,
"JMB" toujours roi d'Anjou-Maine

Pour la cinquième fois de suite (et pour la neuvième fois au total), Jean Michel Bazire remporte le Grand Prix Anjou-Maine (Gr.2) en tant qu’entraîneur. Cette fois c’est avec Elie de Beaufour qu’il pose ...

Lire la suite
...
Nouveau coup d'arrêt
pour Earl Simon

Initialement attendu dans la quatrième étape du Tour Européen du Trotteur Français (T.E.T.F.), dimanche prochain à Gelsenkirchen, Earl Simon ne sera pas de la partie. Et pour cause, il connaît un problème de ...

Lire la suite