... (© APRH)
Résultat de course - 23.01.2022

Gamay de l'Iton se sort des bouchons

Il ne recule jamais devant l'effort même s'il ne fait que le strict minimum.
Tristan de Genouillac

Le troisième et dernier Groupe 3 de la réunion s'adressait aux 6 ans n'ayant pas gagné 345 000 €. Ce Prix Michel-Marcel Guogeon est revenu à Gamay de l'Iton qui fait la différence en quelques mètres seulement après avoir longtemps dû ronger son frein dans la ligne droite.

N'être que huit au départ ne préserve pas de possibles ennuis de trafic. On ne va pas l'apprendre au triple Sulky d'Or en titre. Pourtant, Éric Raffin a dû se faire quelques cheveux blancs dans ce Prix Michel-Marcel Gougeon. Non pas tant que Gamay de l'Iton (Bird Parker), son partenaire, se soit retrouvé un long moment le nez au vent. ("C'est parti vite et je me suis dans cette position mais on est restés calmes", dira-t-il après coup. Une situation plus facile à appréhender et surtout à gérer avec un cheval froid comme l'est ce représentant de l'Écurie de l'Iton. "Il a toujours été très froid, mais c'est la marque des bons chevaux", souligne Tristan de Genouillac, le bras droit de Hughes Levesque. C'est depuis le tournant final que la situation s'est compliquée car il s'est retrouvé longtemps enfermé avant que le petit groupe de tête ne se déploie. Suffisamment en tout cas pour permettre à Gamay de l'Iton de trouver le passage et de régler le sprint dans les cent derniers mètres. Placé de semi-classique au début du mois de décembre, il renoue là avec la victoire. "Il tournait autour du pot depuis longtemps, estime encore Tristan de Genouillac. Aujourd'hui (lire dimanche), cela s'est bien déroulé. Je crois qu'il a été très courageux et très fort. Il ne recule jamais devant l'effort même s'il ne fait que le strict minimum. Il était décidé. Il ne prend pas dur aux courses, il se préserve, ce qui doit lui permettre de faire une belle carrière."

D'où vient-il ?

Il s’agit d’un fils de Bird Parker 1’09’’ et Story de l’Iton (Buvetier d’Aunou) 1’13, gagnante à Vincennes, et malheureusement morte après avoir donné naissance à trois produits. Outre Gamay de l’Iton, on note Hestia de l’Iton (Orlando Vici) 1’15’’ et Iguazu de l’Iton (Panache de l’Iton), qualifié. Sa famille maternelle remonte à Fanion du Coq (Rokardo), triple vainqueur de Groupe 2 sous la selle, et Roi du Coq (Look de Star) 1’11, troisième du Prix du Président de la République, tous deux étalons.

8e | PRIX MICHEL MARCEL GOUGEON
Att - 2700 m - Groupe 3 - 90 000 €
GAMAY DE L'ITON 1'12"8
Bird Parker x Story de l'Iton (Buvetier d'Aunou)
Driver : E. Raffin - Entraîneur : H. Levesque
Propriétaire : Ec. de l' Iton - Eleveur : Ec. de l' Iton
2e Gloranie des Noes 1'12"8 Uniclove x Pralinie des Noes
3e Grand Art 1'12"8 Prodigious x Real Artist
4e : Gaspar de Brion - 5e : Goldy Mary - 6e : Giant Chief - 7e : Gold River
A voir aussi :
...
Renaud Lavillenie et Pierre Pilarski remportent un Groupe ce samedi à Auteuil

La casaque de Hugo et Pierre Pilarski, celle de Bold Eagle (Ready Cash) au trot, paraîtra deux fois lors du grand week-end de l'obstacle français, à Auteuil. Ce samedi, elle était portée par Villa Rica (Cokoriko) dans le ...

Lire la suite
...
Insolent Somolli nominé chez les espoirs

Pieds nus pour la première fois de sa carrière, Insolent Somolli (Booster Winner) a triomphé sans être encore à 100 % de ses moyens. Voilà l'enseignement du Prix de Banville, avec l'analyse de Mathias Dudouit, son driver, au micro d'Equidia Racing. "...

Lire la suite
...
Jolie Baraka a trouvé ses marques

Entraînée par Philippe Allaire, Jolie Baraka (Love You) n'est plus la même depuis la réunion deux facteurs : Caen d'une part et le monté d'autre part. Difficile en début de carrière à l'attelé, cette nièce ...

Lire la suite
...
Richard Westerink inscrit
Étonnant dans les traces de Timoko

Richard Westerink et l’Eliloppet, c’est une histoire de fascination. Celle d’un gamin hollandais pour la plus grande course scandinave, celle qui se rapprochait le plus de sa référence, le Prix des Géants, disputé dans ...

Lire la suite