... ©Scoopdyga
Actualité - 25.01.2022

Face Time Bourbon forfait dans le Prix d'Amérique

L'information a été révélée par Antonio Somma lui-même, accompagné de Sébastien Guarato sur une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux du propriétaire italien : Face Time Bourbon (Ready Cash) ne participera pas au Prix d'Amérique Legend Race, victime d'un problème naviculaire. C'est bien sûr un énorme coup de tonnerre à cinq jours du Prix d'Amérique dont on vous donne ici les premiers détails en notre possession.

Fidèle à ses habitudes, Antonio Somma a choisi les réseaux sociaux pour annoncer la nouvelle ce mardi peu après 14h. Une intervention filmée par ses propres soins, accompagné de Sébastien Guarato, en Italien dans un premier temps avant de laisser la parole à l'entraîneur français.
Le ton est grave, l'annonce directe : "Amis et supporters de Face Time, je suis ici avec Sébastien Guarato pour vous annoncer une mauvaise nouvelle. Le cheval Face Time Bourbon ce matin après le travail n'était pas "carré " de l'antérieur gauche. Il a été emmené tout de suite à la clinique : il a un problème, pas grave, mais il ne pourra certainement pas courir l'Amérique dimanche prochain. C'est une mauvaise nouvelle pour nous et je pense pour tous ses supporters."

Le propriétaire principal de Face Time Bourbon gère ainsi directement sa communication et a donc informé en quasi-direct les suiveurs du trot, les journalistes, les officiels et, avant tout, les supporters du champion qui attendaient avec une très grande impatience ce formidable challenge de triplé dans la plus grande course du monde au trot. Si Antonio Somma reste focus sur le Prix d'Amérique, Sébastien Guarato précise lui d'où vient le problème et se montre prudent sur la suite globale pour le crack : "Il ne pourra pas courir le Prix d’Amérique dimanche, suite à un problème de pied.
Fidèle à ses habitudes, Antonio Somma a choisi les réseaux sociaux pour annoncer la nouvelle ce mardi peu après 14h. Une intervention filmée par ses propres soins, accompagné de Sébastien Guarato, en Italien dans un premier temps avant de laisser la parole à l'entraîneur français.
Le ton est grave, l'annonce directe : "Amis et supporters de Face Time, je suis ici avec Sébastien Guarato pour vous annoncer une mauvaise nouvelle. Le cheval Face Time Bourbon ce matin après le travail n'était pas "carré " de l'antérieur gauche. Il a été emmené tout de suite à la clinique : il a un problème, pas grave, mais il ne pourra certainement pas courir l'Amérique dimanche prochain. C'est une mauvaise nouvelle pour nous et je pense pour tous ses supporters."

Un premier semestre sans Face Time Bourbon...
Le propriétaire principal de Face Time Bourbon gère ainsi directement sa communication et a donc informé en quasi-direct les suiveurs du trot, les journalistes, les officiels et, avant tout, les supporters du champion qui attendaient avec une très grande impatience ce formidable challenge de triplé dans la plus grande course du monde au trot. Si Antonio Somma reste focus sur le Prix d'Amérique, Sébastien Guarato précise lui d'où vient le problème et se montre prudent, dans ce premier temps, sur la suite de la carrière du crack : "Il ne pourra pas courir le Prix d’Amérique dimanche, suite à un problème de pied. C’est un cheval qui est né naviculaire (N.D.L.R. : une pathologie liée à l’os naviculaire qui entraîne des boiteries) et son problème de naviculaire s’est un peu aggravé. Ses prochaines courses sont annulées. Il va effectuer sa saison de monte et on verra plus tard pour la compétition. C’est un problème plus fort qu’une fracture." [lire en page suivante les éclairages du docteur vétérinaire Jean-Marie Denoix qui a examiné Face Time Bourbon au CIRALE.

... et surtout l'évocation de sa fin de carrière
Plus tard, sur Equidia, Sébastien Guarato en dit plus. Sur les débuts des douleurs de Face Time Bourbon, il déclare : "Cela ne date pas d’aujourd’hui. À 3 ans, quand il avait gagné avec David Thomain, avant d’être sanctionné après enquête, il avait déjà eu ce problème. Les vétérinaires m’avaient dit que sa carrière n’allait pas durer longtemps. Donc la suite, relève un peu du miracle. Il a toujours été un peu boiteux avant les courses. Il serrait les dents pour gagner. Après son dernier boulot, il était un peu plus boiteux que d’habitude. On a donc emmené le cheval au CIRALE. Son problème se situe à l’antérieur gauche. À un os que l’on appelle le naviculaire, il y a un ligament qui est attaché et remonte sur le paturon et le boulet. Là, il était beaucoup plus douloureux. Il vaut mieux donc l’arrêter et ne pas courir."

Et l'entraîneur ose parler plus loin encore, de se projeter avec transparence : "Pour la suite, on ne prendra sûrement pas de risques, car il a une belle carrière d’étalon à faire. Je ne veux pas le voir s’accidenter en courses. C’est fini à 90 %, même si un autre examen sera demandé par propriétaire. Je me doutais un peu que cela arriverait un jour, donc je m’y étais préparé. C’est dur, mais il faut accepter. Cela tombe malheureusement sur un cheval comme Face Time Bourbon."

FACE TIME BOURBON (M7)
Ready Cash et Vita Bourbon (Love You)
■ 43 courses, 35 victoires
34 courses en France (29 vict.)
9 courses à l’étranger (6 vict.)
■ 17 Groupes 1
■ Gains : 3.392.880 € / en France : 2.511.900 €

Face Time Bourbon ne pourra pas courir le Prix d'Amérique dimanche suite à un problème à un pied.
Sébastien Guarato

La première réaction de Sébastien Guarato sur une carrière d'exception
Coup sur coup, Sébastien Guarato a eu dans ses boxes des athlètes d'exception avec Bold Eagle (Ready Cash), le trotteur français le plus riche de l'histoire, et Face Time Bourbon dont le palmarès se résume à 35 courses victoires, sept deuxièmes places et une disqualification (en 43 tentatives) ! Il a évoqué quelques grands souvenirs avec lui : "Son premier Prix d’Amérique m’a marqué ainsi que la Loterie à l’automne dernier pour Monsieur Somma, qui est Napolitain. C’est un cheval qui n’a gagné que des grandes courses, mais la santé lui a coupé les ailes. Après Bold Eagle, je ne pensais pas retomber sur un tel phénomène. On a passé huit années magiques, avec quarante Groupes 1 cumulés entre ces deux cracks. Ne pas gagner un troisième Prix d’Amérique est forcément un regret, car il semblait au-dessus du lot. Il manquera dans sa carrière un Prix de France et de ne pas avoir couru l’Elitlopp."

Le problème naviculaire de Face Time Bourbon expliqué par son praticien
Jean-Marie Denoix est vétérinaire au CIRALE, dont il est le fondateur, et a examiné Face Time Bourbon en plusieurs occasions, y compris lors des dernières heures. Il nous a appris : "L’os naviculaire est le plus petit os du pied. Cet os sert de poulie au seul tendon qui va dans le pied, le tendon perforant. Le cas de Face Time Bourbon est celui d’une inflammation chronique entre son os naviculaire et son tendon perforant. Or c’est ce tendon qui permet la bascule du pied et donc la propulsion. Dans la dernière phase de la propulsion, il appuie sur le naviculaire. Dans le cas de Face Time, c’est à ce niveau là qu’il y a une inflammation chronique. (N.D.L.R. : c’est le frottement du tendon en appui sur l’os naviculaire à chaque battue qui est à l’origine de l’inflammation et de la douleur). C’est un cas rare chez le trotteur et plutôt commun chez les chevaux de sport car ces derniers font fréquemment des virages et les appuis asymétriques font travailler plus intensément le couple tendon perforant/os naviculaire. Certains trotteurs peuvent faire des lésions progressives liées à l’entraînement et la compétition. On avait vu Face Time au Cirale en 2018 et on avait suspecté une inflammation à cet endroit. Mais certains trotteurs sont tellement résistants, dont Face Time Bourbon, qu’il peut y avoir une évolution. On arrive ici au bout de la phase de tolérance avec un tendon qui s’est fragilisé. Dans tous les cas, on peut dire qu’il s’agit d’un problème d’athlète de haut niveau, tout simplement."


Ne pas gagner un troisième Prix d'Amérique est forcément un regret
Sébastien Guarato

© Aprh
Face Time Bourbon va forcément laisser un grand vide dimanche dans le cadre du Prix d'Amérique Legend Race.
À quoi ressemblerait le plateau du Prix d'Amérique Legend Race 2022 ?
Face Time absent, la course change forcément de profil et voici quelle pourrait être, ce mardi, la liste des 18 partants.
Galius
Feydeau Seven
Rebella Matters
Hohneck
Diable de Vauvert
Gu d'Héripré
Chica de Joudes
Power
Étonnant
Flamme du Goutier
Cokstile
Zacon Gio
Vitruvio
Delia du Pommereux
Vivid Wise As
Bahia Quesnot
Davidson du Pont
Billie de Montfort

La réaction de Pierre Pilarski
Pierre Pilarski, co-propriétaire de Face Time Bourbon, a déclaré à Equidia : "C'est une immense déception, c'est indescriptible. Je viens de l'apprendre et Sébastien doit me rappeler. Le cheval passe une IRM à cet instant (mardi à 14h). C'est une terrible nouvelle, ça va au-delà du sport. Je suis bien placé pour savoir que les courses, il faut les courir et gagner n'est jamais facile. Face Time Bourbon est un immense champion et ne pas le voir au départ est un véritable coup de massue." Avant de conclure, optimiste par : "Pensons à l'avenir, il reviendra, ce n'est pas la fin".

De la difficulté de remporter un 3ème Prix d'Amérique
Face Time Bourbon ne pourra donc pas gagner son troisième Prix d’Amérique consécutif. Il ne pourra pas même combattre. Quelles qu’en soient les circonstances, voilà qui souligne la difficulté à réaliser la passe de trois, en suivant, dans le championnat du monde des trotteurs attelés. Le dernier à avoir buté sur le challenge est Bold Eagle, tracassé par un pied, lui aussi, l’hiver de sa tentative de triplé et qui, après ses succès de 2016 et de 2017, devra s’incliner face à Readly Express, en 2018. Ready Cash, leur père aux uns et aux autres, échoua également, en 2013, contre Royal Dream, alors même qu’il était le double tenant du titre. Vainqueur en 2007 et en 2008, Offshore Dream dut pareillement s’incliner en 2009, se contentant de la sixième place. A l’inverse, l’italien Varenne sera d’abord troisième en 2000, puis il vaincra en 2001 et en 2002. Pour trouver un triplé parachevé, il faut remonter à Ourasi (1986, 1987, 1988), puis à Bellino II (1975, 1976, 1977), soit deux « costauds », c’est le moins que l’on puisse écrire. Avant eux, le champion Tidalium Pélo, lauréat en 1971 et 1972, avait dû déclarer forfait, en 1973, sur blessure, comme Face Time Bourbon aujourd’hui.

Un printemps européen qui change totalement de physionomie
Les objectifs 2022 de Face Time Bourbon avaient été détaillés et annoncés ces dernières semaines. Dès lors, tout va changer sur l'échiquier du trot en Europe dans les grands rendez-vous à venir. Pour rappel, voici le programme qui avait été imaginé pour Face Time Bourbon pour le premier semestre 2022 :
■ Prix d’Amérique ZEturf Legend Race (dimanche 30 janvier)
■ Prix de France – Speed Race (dimanche 13 février)
■ Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur à Cagnes-sur-Mer (dimanche 13 mars)
■ Prix de l'Atlantique à Enghien (samedi 23 avril)
■ Elitloppet à Solvalla (dimanche 29 mai)

Eric Raffin sur la touche ou joker de dernière minute ?
Pilote attitré du crack depuis la fin de l'hiver dernier, après qu'Antonio Somma avait limogé Björn Goop, Éric Raffin se retrouve donc lui aussi sur la touche, à moins qu'à moins qu'un entourage ne fasse appel à lui en toute dernière minute. Le triple Sulky d'Or et détenteur du record absolu du nombre de victoires en une année rêvait de pouvoir remporter son premier Prix d'Amérique. Sur Equidia, il a rendu hommage à son partenaire : "On parle d’un cheval d’exception, et il faut le respecter. Il a toujours donné le meilleur de lui-même. A cinq jours du Prix d’Amérique c’est très dur, mais il y a des choses plus graves. Le principal est qu’il puisse faire une belle carrière d’étalon. C’est une grosse claque."
Une des questions de ce mardi après-midi : Éric Raffin sera-t-il au départ dimanche ?
C’est un cheval qui est né naviculaire (N.D.L.R. : une pathologie liée à l’os naviculaire qui entraîne des boiteries) et son problème de naviculaire s’est un peu aggravé. Ses prochaines courses sont annulées. Il va effectuer sa saison de monte et on verra plus tard pour la compétition. C’est un problème plus fort qu’une fracture."
Depuis son propre compte Twitter, reprenant la vidéo publiée une heure plus tôt, l'Écurie Guarato ajoutait : "Chers amis, mauvaise nouvelle, notre champion Face Time Bourbon ne pourra pas courir dimanche. Nous vous tiendrons informés pour la suite. A très vite."
DERNIÈRE MINUTE : "À 90%, c'est fini" a déclaré Sébastien Guarato sur Equidia peu avant 17h.

Problème de naviculaire
La dernière phrase de Sébastien Guarato interpelle. La question de la suite de la carrière se pose-t-elle ? Il est trop tôt pour le dire bien évidemment mais on a voulu en savoir plus sur ce que représente pour un cheval de 7 ans et de son niveau un problème de cette nature. Jean-Marie Denoix est vétérinaire au Cirale, dont il est le fondateur, et en charge des examens sur Face Time Bourbon. Il nous a appris : "L’os naviculaire est le plus petit os du pied. Cet os sert de poulie au seul tendon qui va dans le pied, le tendon perforant. Le cas de Face Time Bourbon est celui d’une inflammation chronique entre son os naviculaire et son tendon perforant. Or c’est ce tendon qui permet la bascule du pied et donc la propulsion. Dans la dernière phase de la propulsion, il appuie sur le naviculaire. Dans le cas de Face Time, c’est à ce niveau là qu’il y a une inflammation chronique. (N.D.L.R. : c’est le frottement du tendon en appui sur l’os naviculaire à chaque battue qui est à l’origine de l’inflammation et de la douleur). C’est un cas rare chez le trotteur et fréquent chez les chevaux de sport car ces derniers font fréquemment des virages et les appuis asymétriques font travailler plus le couple tendont perforant/os naviculaire. Certains trotteurs peuvent faire des lésions progressives liées à l’entraînement et la compétition. On avait vu Face Time au Cirale en 2018 et on avait suspecté une inflammation à cet endroit. Mais certains trotteurs sont tellement résistants, dont Face Time, qu’il peut y avoir une évolution. On arrive ici au bout de la phase de tolérance avec un tendon qui s’est fragilisé. Dans tous les cas, on peut dire qu’il s’agit d’un problème d’athlète."

Son problème de naviculaire s'est agravé
Sébastien Guarato

©Twitter
©Aprh
Face Time Bourbon va forcément laisser un grand vide dimanche dans le cadre du Prix d'Amérique Legend Race.
À quoi ressemblerait le plateau du Prix d'Amérique Legend Race 2022 ?
Avec ce coup de tonnerre, la course change forcément de profil et voici quelle pourrait être, ce mardi à 16h, la liste des 18 partants.
Galius
Feydeau Seven
Rebella Matters
Hohneck
Diable de Vauvert
Gu d'Héripré
Chica de Joudes
Power
Étonnant
Flamme du Goutier
Cokstile
Zacon Gio
Vitruvio
Delia du Pommereux
Vivid Wise As
Bahia Quesnot
Davidson du Pont
Billie de Montfort

La réaction de Pierre Pilarski
Pierre Pilarski, co-propriétaire de Face Time Bourbon, a déclaré à Equidia : "C'est une immense déception, c'est indescriptible. Je viens de l'apprendre et Sébastien doit me rappeler. Le cheval passe une IRM à cet instant (mardi à 14h). C'est une terrible nouvelle, ça va au-delà du sport. Je suis bien placé pour savoir que les courses, il faut les courir et gagner n'est jamais facile. Face Time Bourbon est un immense champion et ne pas le voir au départ est un véritable coup de massue." Avant de conclure, optimiste par : "Pensons à l'avenir, il reviendra, ce n'est pas la fin".

De la difficulté de remporter un 3ème Prix d'Amérique
Face Time Bourbon ne pourra donc pas gagner son troisième Prix d’Amérique consécutif. Il ne pourra pas même combattre. Quelles qu’en soient les circonstances, voilà qui souligne la difficulté à réaliser la passe de trois, en suivant, dans le championnat du monde des trotteurs attelés. Le dernier à avoir buté sur le challenge est Bold Eagle, tracassé par un pied, lui aussi, l’hiver de sa tentative de triplé et qui, après ses succès de 2016 et de 2017, devra s’incliner face à Readly Express, en 2018. Ready Cash, leur père aux uns et aux autres, échoua également, en 2013, contre Royal Dream, alors même qu’il était le double tenant du titre. Vainqueur en 2007 et en 2008, Offshore Dream dut pareillement s’incliner en 2009, se contentant de la sixième place. A l’inverse, l’italien Varenne sera d’abord troisième en 2000, puis il vaincra en 2001 et en 2002. Pour trouver un triplé parachevé, il faut remonter à Ourasi (1986, 1987, 1988), puis à Bellino II (1975, 1976, 1977), soit deux « costauds », c’est le moins que l’on puisse écrire. Avant eux, le champion Tidalium Pélo, lauréat en 1971 et 1972, avait dû déclarer forfait, en 1973, sur blessure, comme Face Time Bourbon aujourd’hui.

Un printemps européen qui change potentiellement totalement de physionomie
Dans sa courte allocution, Sébastien Guarato dit ne pas savoir ce qu'il en résultera pour les courses suivantes de Face Time Bourbon, lequel avait à son planning toutes les plus grandes courses d'Europe. Dès lors, tout pourrait changer sur l'échiquier du trot ces prochaines semaines. Pour rappel, voici le programme qui avait été imaginé pour Face Time Bourbon pour le premier semestre 2022 :
■ Prix d’Amérique ZEturf Legend Race (dimanche 30 janvier)
■ Prix de France – Speed Race (dimanche 13 février)
■ Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur à Cagnes-sur-Mer (dimanche 13 mars)
■ Prix de l'Atlantique à Enghien (samedi 23 avril)
■ Elitloppet à Solvalla (dimanche 29 mai)


Eric Raffin sur la touche ou joker de dernière minute ?
Pilote attitré du crack depuis la fin de l'hiver dernier, après qu'Antonio Somma avait limogé Björn Goop, Éric Raffin se retrouve donc lui aussi sur la touche. A priori en tout cas, à moins qu'un entourage ne fasse appel à lui en toute dernière minute. Le triple Sulky d'Or et détenteur du record absolu du nombre de victoires en une année rêvait de pouvoir remporter son premier Prix d'Amérique.
©Aprh
Une des questions de ce mardi après-midi : Éric Raffin sera-t-il au départ dimanche ?

A voir aussi :
...
Idéal du Rocher monte encore son niveau de jeu

Le plus riche du second échelon, Idéal du Rocher (Clif du Pommereux) a profité de son bon départ pour se placer rapidement derrière le groupe de tête. Il a ensuite sagement patienté avant de passer à l’...

Lire la suite
...
Jacar de la Dives, victoire lavalloise mais pensées parisiennes

Estimé par Bertrand Le Beller, Jacar de la Dives (Viking de Val) bénéficiait d’un très bel engagement à la limite du recul ce mercredi. Il n’a pas laissé passer l’occasion de s’imposer, pour la ...

Lire la suite
...
Avec Elie de Beaufour,
"JMB" toujours roi d'Anjou-Maine

Pour la cinquième fois de suite (et pour la neuvième fois au total), Jean Michel Bazire remporte le Grand Prix Anjou-Maine (Gr.2) en tant qu’entraîneur. Cette fois c’est avec Elie de Beaufour qu’il pose ...

Lire la suite
...
Nouveau coup d'arrêt
pour Earl Simon

Initialement attendu dans la quatrième étape du Tour Européen du Trotteur Français (T.E.T.F.), dimanche prochain à Gelsenkirchen, Earl Simon ne sera pas de la partie. Et pour cause, il connaît un problème de ...

Lire la suite