... ©Hippodrome de Laval
Résultat de course - 02.10.2020

Goméra, la victoire de la terre

La mère est une pure origine française, le père est Séduisant Fouteau, né en Mayenne. On défend notre terre…
Loïc Chaudet sur Equidia

Disqualifiée en dernier lieu, Gomera renoue avec le succès dans cette épreuve pour 4 ans qualificative à Le Trot Open des Régions. Entraînée en Mayenne, elle offre un quinzième succès cette année à son metteur au point, tout en faisant briller l’élevage Desmontils.

Si Loïc Chaudet réalise sa meilleure année (en termes de victoires) depuis son installation en tant qu’entraîneur il y a deux ans, il le doit aussi à Gomera (Séduisant Fouteau). En renouant avec le succès vendredi à Laval, la représentante de Bernard Desmontils franchit pour la cinquième fois le poteau en tête en neuf sorties. Elle offre ainsi un quinzième gagnant à son entraîneur-driver cette année : « J’aurais bien pris une bonne place en partant, mais mes collègues étaient très nerveux ; ils sont donc partis très vite, explique Loïc Chaudet au micro d’Equidia Racing. J’avais un peu de mal pendant les 700-800 premiers mètres. Après, ça s’est calmé un peu, puis Karl Champenois (avec Golden Glory, ndlr), qui avait une bonne chance, est venu. Je me suis mis dans son dos et ça a été facile. »

Fille de l’étalon mayennais Séduisant Fouteau, Gomera reste maîtresse sur ses terres, elle qui est entraînée à Saint-Pierre-La-Cour, à 25 kilomètres de l’hippodrome de Bellevue-la Forêt. Homme de confiance de Bernard Desmontils depuis 40 ans, Loïc Chaudet a trouvé sa place dans la colonne des entraîneurs depuis 2018. Avec Gomera, il tient là « une bonne jument qui dure » : « La mère (Orfraie), ajoute-t-il, est une pure origine française, le père est Séduisant Fouteau, né en Mayenne. On défend notre terre (rires). C’est bien ! La jument va bien progresser. Je pense qu’elle aura les allures pour aller monté mais je vais attendre encore un peu. Elle a eu des petits problèmes l’an dernier. Elle a fait un bel été. On va voir comment ça va se présenter... »

D'où vient-elle ?

Élevée en Mayenne par son propriétaire, Bernard Desmontils. Elle est le sixième produit de sa mère, Orfraie (139.320 €), une fille de Rêve d’Udon titulaire de 12 victoires. Elle a également pour sœur utérine Fleur d’Oranger (57 260 €) et la 2 ans Isere (pas encore qualifiée), qui est par Ready Cash.

2e | PRIX CREDIT MUTUEL
Att - 2850 m - Course E - 16 000 €
GOMERA 1'15"7
Seduisant Fouteau x Orfraie (Reve d'Udon)
Driver : L. Chaudet - Entraîneur : L. Chaudet
Propriétaire : B. Desmontils - Eleveur : B. Desmontils
2e Galine Erca 1'16" Opus Viervil x Royale Erca
3e Golden Glory 1'16"1 In Love With You x Bahia des Yolais
4e : Glory Mesloise - 5e : Gazetta de Lou - 6e : Good Girl Marceaux - 7e : Girly Victory
A voir aussi :
...
Joudjie frappe fort au monté

Sorte de journée de transition après la "journée des Champions" dans une période qui précède l'ouverture du meeting d'été d'Enghien, samedi prochain, la réunion organisée à Caen ce lundi a fait la ...

Lire la suite
...
Debrief du week-end en province : R. Derieux et S. Ernault à égalité

Avec plus de cent courses entre samedi et dimanche, le programme était fourni en région en parallèle à la réunion de la Journée des Champions à Vincennes. Chez les pilotes, Romain Derieux, auteur notamment d'un coup de deux à ...

Lire la suite
...
Franck Nivard hospitalisé depuis le week-end

Pris de douleur en dessous du cœur, au niveau du sternum, vendredi au petit matin, Franck Nivard a été transféré par le Samu au CHU de Caen dans la foulée. Hospitalisé tout le week-end et toujours en ...

Lire la suite
...
Django Riff, désormais sous la menace de Boccador de Simm

Deux pères de vainqueurs ont tiré la couverture à eux dimanche dans les rangs des 3 ans : Timoko (Imoko), père de Jelyson (Prix d'Essai), et Boccador de Simm (Rieussec), à l'origine de Just a Gigolo (Prix Albert Viel). Le premier a ...

Lire la suite