En bref - 28.01.2022

Entendu lors de la conférence de presse

Jeudi en fin de journée, LeTROT avait convié plusieurs professionnels à prendre la parole et répondre aux questions notamment de Laurent Bruneteau lors d'une conférence de presse d'avant-course Prix d'Amérique Legend Race. Jean-Michel Bazire, Gabriele Gelormini, Björn Goop et Anthony Barrier étaient présents alors que Richard Westerink et Alessandro Gocciadoro étaient connectés à distance via visio-conférence. Voici quelques morceaux choisis.
Richard Westerink (entraîneur d'Étonnant) : "Étonnant sait plus tirer de train que son père Timoko. Il sait aller vite très très longtemps. Sa course de Bordeaux n’était pas un objectif et il s’agissait d’un travail d’entraîneur. Et pour aller à Paris, il y a 700km de route. L’objectif n’était pas de gagner à Bordeaux mais de gagner dimanche."
Anthony Barrier (driver d'Étonnant) : "L’absence de Face Time Bourbon change beaucoup de choses et la physionomie de la course sera forcément différente. Il faut rester calme et bien concentré : il ne faudra pas faire d’erreur."
Gabriele Gelormini (driver de Cokstile) : "Cokstile a pour lui d’être maniable et doué d’une grande vitesse : deux avantages pour une course comme celle-ci. Il n’y a pas de problème de distance."

Vivid Wise As, la meilleure chance Gocciadoro

Alessandro Gocciadoro, entraîneur de Vivid Wise As et Vitruvio : "Vivid Wise As n’avait pas beaucoup de travail avant sa dernière course (Qualif #5) et il a beaucoup progressé dessus. Il va arriver à 100% pour dimanche. C’est la meilleure chance des deux. Matthieu le connait bien et il peut même gagner à l’issue d’une bonne course."
Jean-Michel Bazire (entraîneur-driver de Feydeau Seven, entraîneur de Zacon Gio et Rebella Matters, Davidson du Pont entraîné par Nicolas Bazire son fils) : "En début de semaine, on a fait en sorte d’entretenir le moral avant tout. Un carré d’as ? Je dirais ‘petit carré d’as’. Rebella Matters pourrait être fatiguée de son hiver. Feydeau Seven a été surprenant à deux reprises. Davidson du Pont a eu une campagne un peu hasardeuse. Zacon Gio oscille entre le chaud et le froid. Mais Davidson est certainement la meilleure chance."
Björn Goop, double tenant du titre chez les drivers (driver de Zacon Gio en 2022) : "Avec un bon parcours Zacon Gio peut réaliser une bonne performance. Hohneck a été bon lors de sa qualification et les jeunes chevaux peuvent gagner le Prix d’Amérique comme l’ont prouvé récemment Readly Express et Face Time Bourbon."

A voir aussi :
...
Indigo de Fontaine sait tout faire

Irréprochable cet hiver à Vincennes à l'attelé en deux courses où il s'est imposé en cheval en retard de gains, Indigo de Fontaine (Niky) découvre le monté avec autant de réussite ce samedi. "Nous avons changé de spécialité ...

Lire la suite
...
Kipling Iron
est aussi performant au monté

Après deux premières victoires à l'attelé en province, Kipling Iron conserve son invincibilité ce samedi en débutant au monté pour ses premiers pas à Vincennes. Son entraîneur Tony Le Beller ne cache pas des ambitions de niveau Groupe ...

Lire la suite
...
Karma Quick élu "pépite du mois"

Il réalise un début de carrière sans fausse note et est même invaincu à Vincennes en deux tentatives à Vincennes où il a enchaîné deux succès en janvier. Cette carte visite a permis à Karma Quick (Unique ...

Lire la suite
...
Exposition médiatique et note
parfaite pour Granvillaise Bleue

Les Cornulier Races entrent dans une nouvelle ère. Après le sommet du Prix de Cornulier, voilà l'heure de la revanche dans le Prix de l’Île-de-France. En l'absence de la reine de la grande épreuve, Flamme du Goutier, les ...

Lire la suite