... ©Aprh
En bref - 01.02.2022

Gladys des Plaines : la revanche dimanche et peut-être la "belle" ensuite

La championne Gladys des Plaines (Opus Viervil) a été dimanche 23 janvier une des sensations du Prix de Cornulier (Gr.1) en concluant 5ème après avoir donné l'impression d'être totalement débordée sera en lice dans le Prix de l'Île-de-France (Gr.1). Sa récupération a été bonne et son entourage espère bien prendre sa revanche suite à cette performance à la fois très bonne et frustrante. Ensuite, il ne serait pas impossible de retrouver la protégée de la team Augustin Radu - Gilles Curens au départ du Prix de Paris Marathon Race.

17 engagés dans le Prix de l'Île-de-France

À vingt-quatre heures des forfaits, ils sont 17 engagés dans le Prix de l'Île-de-France, le prochain Groupe 1 dominical de Vincennes. L'épreuve sous la selle se présente comme la revanche du Prix de Cornulier (Gr.1), sur la distance de 2.175 mètres. On retrouve logiquement beaucoup de protagonistes du championnat monté, aux exceptions de la lauréate Flamme du Goutier (Ready Cash), désormais orientée à l'attelée, et du sixième Bilibili (Niky) qui s'est retiré au haras. C'est ainsi que Granvillaise Bleue (Jag de Bellouet), Etoile de Bruyère (Kénor de Cossé), Gladys des Plaines (Opus Viervil) - lire ci-contre - et Zarenne Fas (Varenne) devraient honorer le rendez-vous. La millionnaire Bahia Quesnot (Scipion du Goutier) est bien sur la liste mais sa participation est devenue très incertaine depuis sa performance décevante dans le Prix d'Amérique ZEturf (Gr.1) (lire notre précédente édition).

Décès de Jean-Yves Hérard

Il a porté toutes les casquettes possibles du trot. Jean-Yves Hérard a été à la fois éleveur, propriétaire, entraîneur et même driver (amateur) au début des années 1990. Il est décédé dimanche à l’âge de 75 ans. Installé dans la Manche au Luot, c’est en référence à cette commune qu’il avait choisi le label de son élevage dont les meilleurs éléments ont été Sahel du Luot, Sibelle du Luot, Fasty du Luot et autres Keldame du Luot qui se sont notamment illustrés à Vincennes dont certains sous son entraînement. Ses derniers succès d’éleveur ou d’entraîneur ont été obtenus avec Follow Me du Luot et Fasty du Luot. Cette passion, Jean-Yves Hérard l’a vécue en famille et l’a notamment transmise à Jérôme, l’un de ses fils qui s’est installé entraîneur à son tour.
La cérémonie religieuse sera célébrée ce mercredi 2 février, à 14 heures, en l’église de Le Luot (Manche). La rédaction de 24 Heures au Trot adresse ses sincères condoléances à son épouse et à ses enfants ainsi qu’à toute sa famille et ses proches.

A voir aussi :
...
Théo et Clément Duvaldestin,
frères d'A(r)mérique

Dans le Prix d’Amérique Races ZETurf Legend Race , il y a une course dans la course, celle des frères, Clément et Théo Duvaldestin, qui vont s’affronter, pour le compte de leur père, respectivement ...

Lire la suite
...
Kaparka ouvre facilement son palmarès

Première course du programme breton et déjà une belle impression laissée par Kaparka (Earl Simon). Le représentant de Thierry Duvaldestin s'impose d'autant plus facilement que son principal opposant Kong (Ecu Pierji) s'est perdu dans ses allures ...

Lire la suite
...
Koctel du Dain
une question de style

Le dernier tournoi au rôle de tremplin pour les mâles vers le Prix Comte Pierre de Montesson (Gr.1) réunira une forte délégation internationale. Le Prix Paul Viel (Gr.2) compte pas moins de sept candidats étrangers, ...

Lire la suite
...
Kalamity d'Héripré
découvre de nouvelles rivales

À trois semaines du premier grand rendez-vous classique proposé aux 3 ans, le Prix Roquépine (Gr.2) offre une ultime possibilité de se tester entre elles aux meilleures pouliches du moment. La hiérarchie qui a émergé ces dernières semaines sera ...

Lire la suite