... © ScoopDyga
Actualité - 10.02.2022

Davidson du Pont lancé dans un grand 8

Le tirage au sort des places derrière l'autostart a finalisé la grille de départ du Prix de France Speed Race (Gr.1) ce jeudi. Ils seront 15 derrière les ailes de la voiture avec déjà, avant même le départ, une redistribution des cartes en excentrant le favori attendu Davidson du Pont en position 8. L'épreuve a pour particularité de réunir les vainqueurs des deux dernières éditions, le précité Davidson du Pont et Délia du Pommereux. Tous les deux ont gagné leur titre contre Face Time Bourbon.

Le dernier cheval à s'être retiré de la liste avant la validation des partants a été Feliciano (Ready Cash). Cela ne change évidemment pas la teneur du plateau qui réunira quinze partants, dimanche en milieu d'après-midi. Avec le vainqueur du dernier Prix d'Amérique ZEturf Legend Race Davidson du Pont (Pacha du Pont), nanti du 8, et la tenante du titre du France, Délia du Pommereux (Niky), avec le 3, le tirage au sort des places à la corde va contraindre le premier à sortir son plus grand jeu pour s'imposer. Et permet à la seconde, idéalement placée, de réunir les conditions idéales pour un retour au premier plan après une entame de meeting ratée. Si l'un ou l'autre l'emporte, il (ou elle) deviendra le onzième auteur d'un doublé dans le Prix de Prix de France. Une liste de laquelle nous avons extrait les triples vainqueurs au nombre de trois (Jamin, Eléazar et Ourasi). L'enjeu n'est donc pas mince pour eux.

Le titre que ne remportera jamais Face Time Bourbon
Le Prix de France Speed Race aurait dû être le deuxième grand objectif de l'hiver de Face Time Bourbon (Ready Cash). Les choses en ont décidé autrement avec le retrait définitif du crack. Le Prix de France restera comme le grand absent de son palmarès dans la mesure où il y a participé deux fois pour deux premiers accessits.

Un Grand 8 à faire tourner la tête pour Davidson du Pont
Le cheval fort du moment, nanti de son titre du Prix d'Amérique Legend Race et déjà vainqueur de ce Prix de France en 2020, Davidson du Pont, aura peut-être le statut de favori. Difficile de lui signer un blanc-seing ce jeudi avec sa place 8, largement à l'extérieur donc. En 2020, il avait battu Face Time Bourbon dans une configuration bien différente : à Davidson le 4 et à Face Time Bourbon le 8. À l'époque, Sébastien Guarato avait d'ailleurs évoqué cette distribution des cartes initiales comme déterminante dans le dénouement. Pourtant, le 8 n'est peut-être pas si handicapant que cela pour un cheval qui a besoin d'espace au départ et qui reste capable de venir prendre la tête en plaine ou dans la montée. C'est en tout cas l'analyse de Matthieu Abrivard, invité lors du tirage au sort : "Je pense que Davidson va partir favori et qu’il est mieux à être placé en dehors au départ. Trop à l’intérieur, il a tendance à monter en pression. Je pense que le 8 ne devrait pas le déranger en fait." En contrepoint, il faut néanmoins rappeler que Davidson du Pont avait pris le galop dans la descente l'an dernier dans le Prix de France avec le... 8 au départ.

Le bon alignement pour Délia du Pommereux
Avec le 3 derrière la voiture, la tenante du titre Délia du Pommereux reçoit une belle place au départ - elle avait le 5 l'an dernier. Analyste en direct durant le tirage au sort, Matthieu Abrivard reconnaît : "Délia du Pommereux doit être reprise dimanche sur ce parcours où elle est vraiment à l'aise et avec ce super numéro. C'est d'elle à mon avis que peut venir la surprise."
On peut ajouter un autre argument en faveur de Délia ce dimanche. Avec David Thomain, elle n'a pris part qu'à une épreuve derrière l'autostart, dans la Qualif#5 - Prix de Bourgogne (Gr.2). Une tentative décevante (rapidement fautive) mais qui pourrait servir de leçon puisque la jument avait été jugée enrênée de façon trop longue. Il reste que la représentante de Noël Lolic devra sérieusement monter le niveau de jeu de ses dernières prestations pour espérer réaliser le doublé dans la Speed Race.


La victoire de Délia du Pommereux dans le Prix de France 2021

© ScoopDyga
Les auteurs d'un doublé
Gélinotte (Kairos) : 1956 et 1957
Elaine Rodney (Kairos) : 1964 et 1965
Quérido II (Fandango) : 1967 et 1968
Tidalium Pélo (Jidalium) : 1969 et 1970
Axius (Le Postillon) : 1974 et 1975
Mon Tourbillon (Amyot) : 1983 et 1985
Naglo (Coktail Jet) : 2004 et 2005
Meaulnes du Corta (Voici du Niel) : 2009 et 2010
Ready Cash (Indy de Vive) : 2011 et 2013
Bold Eagle (Ready Cash) : 2016 et 2017

Les auteurs d'un triplé
Jamin (Abner) : 1958, 1959 et 1960
Eléazar (Kejacques) : 1977, 1978 et 1980
Ourasi (Greyhound) : 1986, 1987 et 1988

Les gros clients à l'intérieur de Davidson du Pont
C'est logiquement de la première ligne et de son intérieur que devraient venir les principaux dangers pour Davidson du Pont.
■ Avec le 1, Vivid Wise As (Yankee Glide) pourrait endosser le costume de l'animateur. Devenu un ténor du sprint européen mais doté de suffisamment de tenue pour conclure quatrième du Prix d'Amérique le 30 janvier dernier, il aura de grandes ambitions. Lors du tirage au sort des places derrière la voiture, son pilote Matthieu Abrivard a concédé qu'il aurait préféré un numéro de 2 à 5 mais se projette immédiatement avec le 1 : "Mon cheval a de l’injection, peut partir très vite et se sortir de ce numéro là mais il va falloir le mettre en pression pour garder notre place le long du rail."
■ Avec respectivement le 2 et le 4, les juments de 11 ans Bahia Quesnot (Scipion du Goutier) et Billie de Montfort (Jasmin de Flore) sont idéalement placées derrière la "barrière mobile". La première vient de se montrer remarquable dans le Prix de l'Île-de-France (Gr.1) dont elle a conclu troisième et la seconde effectuera son ultime tentative à Vincennes. Nous reviendrons sur cet événement dans un prochain numéro.
■ Avec le 5, Zacon Gio (Ruty Grif) réunit toutes les conditions idéales pour performer au mieux dans son vrai objectif de l'hiver. "Il sera sur sa distance" confirme ce jeudi Gabriele Gelormini lors du tirage au sort.
■ Avec le 6, Flamme du Goutier (Ready Cash) hérite aussi d'une place de choix derrière l'autostart qui lui laisse en fait la porte ouverte à tous les scénarios possibles. Pour Matthieu Abrivard, il pourrait se dégager un choix : "avec cette jument qui aime bien attendre, son driver (Théo Duvaldestin) va plutôt la reprendre. D'autant plus qu'à son intérieur, il y a des concurrents qui s'élancent vite. Je pense que les cinq premiers numéros vont aller très très vite en partant".
■ Avec le 7, la tâche se complique pour Cokstile (Quite Easy U.S.). À chaud, son driver Gabriele Gelormini a exprimé sa déception : "Je ne suis pas ravi."

Le 10, le pire scénario possible pour Etonnant
Parmi les candidats placés en seconde ligne, il en est un qui s’en sort avec le pire tirage possible, dans l’absolu et pour ses aptitudes. C’est Etonnant (Timoko) qui a hérité du 10. Rencontré Vincennes ce jeudi, Anthony Barrier a bien voulu réagir. "C'est le numéro qu'on redoutait le plus. Mais le point positif est le fait de s'élancer dans le dos de Vivid Wise As qui va démarrer avec ce numéro 1." Lors du tirage au sort, Gabriele Gelormini développe le côté "oppressant" de cette place, tout à la corde : "Etonnant est un cheval qui a besoin de ses aises. Je pense que son entourage aurait préféré un numéro à l’extérieur." Même analyse dans la bouche de Matthieu Abrivard : "Je pense qu’il (Richard Westerink) aurait préféré tous les numéros à l’extérieur plutôt que le 10 en seconde ligne. De toute façon, le 10 est un numéro piège qui dépend beaucoup du cheval qui est devant vous." Alors, dans ce scénario du pire, il y a bien sûr le fait d’avoir en poisson pilote Vivid Wise As dont on connait les qualités de démarreur. Il reste que Richard Westerink n'a pas voulu s'exprimer depuis Prix d'Amérique Legend Race, visiblement déçu de la performance de son représentant (8e). Il lui a associé un émoji rouge dimanche. Il s'agit d'une première pour Etonnant depuis le lancement de l'indice de confiance en 2020.

Une place centrale pour Rebella Matters en seconde ligne
Avec le 13, et derrière Billie de Montfort, Rebella Matters (Explosive Matter) n'est pas la moins bien placée. Cette attentiste a d'ailleurs les faveurs de Gabriele Gelormini pour se faire une place à l'arrivée. Il explique lors du tirage au sort : "Rebella Matters va apprécier le parcours et le rythme élevé va la servir pour bien finir. Dans le Prix d’Amérique, sans sa faute, elle aurait pu être cinquième et a démontré qu’elle avait le niveau. Elle a fait toutes ses autres courses depuis le début du meeting. Elle est à mes yeux un bon outsider."

Gabriele Gelormini et Matthieu Abrivard lors du tirage au sort des places derrière l'autostart du Prix de France 2022

A voir aussi :
...
Kajou Josselyn confirme, Kool and the Gang gagne en débutant

Deux courses pour 2 ans figuraient au programme des réunions de Châteaubriant et de Vire. En Loire-Atlantique, Kajou Josselyn (Love You), dont la troisième mère est la matrone Quezira, a confirmé ses brillants débuts victorieux à Chartres. ...

Lire la suite
...
Yoann Lebourgeois, un baroud d'honneur brillant avec Emeraude del Phédo

Deuxième au classement général du Grand National des Jockeys avant la Finale du jour, Yoann Lebourgeois ne pouvait pas remonter le leader Alexandre Abrivard vu leur écart de 35 points. Cela n'a pas éteint l'enthousiasme du jockey avec ...

Lire la suite
...
Inshore emporté
par le tourbillon Abrivard

Le Prix Philippe du Rozier (Gr.2) n'a pas du tout livré un dénouement attendu. Son favori Indigo du Poret a mal couru, suscitant même des inquiétudes dans la bouche de son jockey Eric Raffin (lire plus loin). ...

Lire la suite
...
Jean-Michel Bazire,
le champion hors-norme du GNT

Campionissimo ! Hors du commun. Hors norme. Si les formules les plus élogieuses fusent depuis longtemps à l'adresse de Jean-Michel Bazire et de ses exploits, l'homme a ajouté dimanche une nouvelle ligne d'exception à son palmarès. Il a remporté le Prix Maurice ...

Lire la suite