... © ScoopDyga
Actualité - 11.02.2022

La possibilité d'une ligne claire chez les "I"

Il porte une robe noir d'ébène et pourrait pourtant être la lumière chez les 4 ans. Celle qui conforterait l'installation d'un leader dans une génération riche en bons éléments et qui se cherche toujours et encore son numéro 1 officiel. Izoard Védaquais a tout pour s'installer sur le trône. Il vient de remporter son premier grand titre de Groupe 1 mais doit maintenant confirmer. Car le plus dur est souvent de répéter.

C'est l'histoire d'une promotion riche en talents. Peut-être trop d'ailleurs. Les premiers, Idéal Ligneries (Repeat Love) et Italiano Véro (Ready Cash), sont toujours présents et font bien plus que de la résistance. Leur heure n'est pas encore passée même si chacun d'eux a des choses à de faire pardonner. Face à eux, il y a une vague qui monte. De plus en plus haut. Au point d'avoir déjà pris le pouvoir dans la Sulky World Cup 4 Ans - Prix Ourasi (Gr.1), le dimanche du Prix d'Amérique. Izoard Védaquais (Bird Parker) a mis les choses au clair plus que jamais. Le cheval "aux deux cœurs", selon la formule de son driver de toujours Eric Raffin, a largement dominé les débats. Et dans sa suite s'est glissé Idao de Tillard (Severino), véritable révélation du meeting, qui est passé par la case record-horse en décembre (en signant un époustouflant 1'10''7 sur 2.100m autostart) et qui continue à gravir les échelons. Le Prix Ephrem Houël (Gr.2) donne la possibilité de dessiner une ligne claire dans cette génération ce samedi. Comme en bande dessinée.
Avec Izoard Védaquais, le meilleur devrait être à venir
Auteur d'une série initiale de douze victoires, seulement arrêtée aux termes de sa deuxième place dans le Critérium des 3 Ans (Gr.1), Izoard Védaquais ne s'est en fait frotter que deux fois à l'ensemble de l'élite : dans le Critérium des 3 Ans d'abord et dans la Sulky World Cup 4 Ans - Prix Ourasi (Gr.1), qu'il vient de remporter, ensuite. Dans ce dernier cas, il battait un lot très, très bien composé avec notamment des éléments italiens de premier plan. Un sérieux plateau dans lequel manquait seulement Italiano Vero (Ready Cash), faisant d'ailleurs dire ce jour-là à Philippe Allaire : "Il remet les pendules à l'heure. C'est un Groupe 1 important, car il est international. (...) Je pense qu'il y en aura d'autres avec ce cheval, car il gagne avec de la marge." L'homme du Haras de Bouttemont, à la fois coéleveur, copropriétaire et entraîneur du grand (par la taille et le talent) fils de Bird Parker, possède bien des clés dans cette promotion avec Italiano Vero et Callmethebreeze (Trixton), son Italien francisé, pour savoir de quoi il parle. Ce grand succès était une prise de pouvoir, une installation sur le trône de fer de la promotion. Mais la guerre du trône n'est jamais terminée.

Un exercice qu'il maîtrise parfaitement
Pour confirmer sa suprématie du moment, Izoard Védaquais pourra aussi compter sur l'exercice imposé : celui des 2.700 mètres de la grande piste parisienne. Le champion au réservoir de tenue sans limite sera bien sur son terrain de jeu préféré. Philippe Allaire l'a d'ailleurs toujours exploité dans le sens de ses aptitudes. Il n'a couru qu'une seule fois en 14 tentatives sur le créneau des 2.100 mètres (2.150m autostart à Enghien) en juillet dernier dans une catégorie à l'époque inférieure... ou supposée l'être (lire l'encadré à suivre).

Une victoire atypique derrière l'autostart devant deux vainqueurs de Groupe 1 !
En juillet 2021, Izoard Védaquais s'imposait sur 2.150 mètres (auto) à Enghien en dominant Imagine Darling, Idéale du Chêne (lauréate du Prix de Vincennes depuis), Ikacou des Cinty alors qu'Ivensong (gagnante de Groupe 1 en Suède par la suite) était disqualifiée. Une brochette réévaluée par un regard rétrospectif.

© Aprh
La nette supériorité d'Izoard Védaquais dans la Sulky World Cup 4 Ans sachant qu'on ne voit pas son dauphin Idao de Tillard, excellent finisseur à l'extérieur - © Aprh
PARTANTS VINCENNES - Samedi 12 Février
7 PX EPHREM HOUEL - (17H35)
Premium - Att. - (2) - 120 000 € - 2 700m
1. IGUSKI SAUTONNEM. Abrivard
2. I PAY CASHP. Ph. Ploquin
3. IRON MESLOISA. Collette
4. INSTINCT D'AMG. Gelormini
5. IDYLLE A VIEF. Nivard
6. I LOVE MEY. Lebourgeois
7. IDAO DE TILLARDC. Duvaldestin
8. INOUBLIABLEJ.-Ph. Dubois
9. IDEAL LIGNERIESF. Lagadeuc
10. IZOARD VEDAQUAISE. Raffin
11. ITALIANO VEROD. Thomain

Une distribution incomplète, sans Idylle Speed

Avec le quintet magique, réunissant les cinq candidats les plus riches au départ ce samedi, à avoir Idao de Tillard, Inoubliable, Idéal Ligneries, Izoard Védaquais et Italiano Véro, la puissance sonore et performative est assurée. Néanmoins, il manque tout de même dans cette distribution Idylle Speed (Carat Williams), la lauréate du Critérium des 3 Ans (Gr.1) le 19 décembre et logique numéro 1 de sa promotion chez les pouliches. François-Pierre Bossuet avait accordé à sa représentante un temps de décompression important après son titre et la pouliche n'a pu produire sa meilleure valeur dans la Sulky World Cup 4 Ans - Prix Ourasi dernièrement. Il est même possible que son meeting soit terminé en vue d'une campagne estivale avec un Critérium des 4 Ans (Gr.1) désormais placé à la fin du mois d'août ou au début de septembre. On notera aussi l'absence d'Infant Perrine (Atlas de Joudes) ce samedi, un performer ultra régulier au sein de la génération.

Le souci de l'économie avec Izoard Védquais
Avec Izoard Védaquais, prototype du trotteur aux progrès permanents, les réelles ambitions sont pour plus tard comme le soulignait aussi Eric Raffin après sa victoire de Groupe 1 : "Il faut déjà savourer aujourd'hui, mais c'est certain que s'il continue comme ça il aura sa place dans un Prix d'Amérique." Philippe Allaire a par ailleurs annoncé vouloir arrêter le meeting de son représentant après ce Prix Ephrem Houël et lui éviter le Prix de Sélection (Gr.1) dans lequel il déléguera en revanche Italiano Vero. C'est bien le souci de l'économie qui prime pour le moment avec Izoard Védaquais.

Une certaine idée de l'avenir aussi avec Idao de Tillard
Elément le moins expérimenté au départ (11 sorties), Idao de Tillard (Severino) n'en finit pas de monter les étages. Il est la révélation hivernale la plus spectaculaire au sein de cette génération, sachant qu'Izoard Védaquais et Idylle Speed étaient déjà nantis d'une indéniable notoriété avant le lancement du meeting. Dauphin d'Izoard Vadaquais dans la Sulky World Cup 4 Ans - pour son premier essai dans un Groupe -, Idao de Tillard avait signé l'un des meilleurs partiels finaux ce jour-là (1'09''4 ses 500 derniers mètres contre 1'10''7 au vainqueur), faisant dire à son pilote Clément Duvaldestin : "Le gagnant avait fait le trou et nous étions loin mais le mien a bien fini. C'est prometteur pour l'avenir. Avant le coup, je le préférais légèrement sur plus court mais il prouve qu'il est bien sur les 2.700 mètres. Il montre qu'il est de cette trempe. Il a beaucoup d'épaule et n'est pas encore arrivé à maturité. On a un bel avenir ensemble."

Italiano Vero et Idéal Ligneries : les "anciens" peuvent-ils reprendre la parole ?
Leurs rencontres ont déjà été nombreuses. Italiano Vero et Idéal Ligneries n'ont plus à faire leurs preuves et sont tout simplement des vainqueurs en puissance. Pourtant, ils n'ont pas forcément tous leurs meilleurs atouts en main ce samedi. Le premier n'a plus été revu depuis le Critérium des 3 Ans, le 19 décembre, où il avait faibli à la fin concluant cinquième. L'objectif pourrait être une remise en route avant le Prix de Sélection (Gr.1), le 5 mars. Le second est retombé dans ses vieux démons dans la Sulky World Cup, se montrant fautif dans la montée. Avec lui, tout est possible.

Un trio féminin sur la réserve
Les trois pouliches en lice, Inoubliable (Prodigious), I Love Me (Love You) et Idylle à Vie (Ready Cash) sont éminemment titrées. Elles se sont pourtant toujours montrées dans l'ombre des mâles lors de leurs différentes rencontres. Hormis évidemment leur chef de file Idylle Speed.

I Pay Cash, la belle ascension
Avec Iguski Sautonne (Village Mystic), I Pay Cash (Django Riff) sera l'un des deux petits poucets de l'épreuve. Ni l'un ni l'autre n'affiche encore un compte en banque à six chiffres. Ils sont néanmoins en forme et restent chacun sur un succès à Vincennes. Le premier vient de commettre son forfait sur 2.100 mètres autostart dans un chrono respectable (1'11''9). Le second a gagné sur 2.700 mètres et remet donc le couvert sur le même parcours. Présenté par Pierre-Emmanuel Mary, I Pay Cash présente la particularité de s'être précédemment imposé à Agen. Il poursuit ici sa belle ascension en frappant à la porte d'un semi-classique. Iguski Sautonne et I Pay Cash sont d'ailleurs les deux seuls concurrents à ne s'être jamais présentés au départ d'un Groupe 2 avant samedi.

Idao de Tillard a beaucoup d'épaule et n'est pas encore arrivé à maturité.
Clément Duvaldestin

© Aprh

A voir aussi :
...
Des podiums
qui se conjuguent au pluriel

Avec le premier week-end d’octobre, c’est le dernier trimestre de l’année qui commence. Une sorte de dernier quart temps d’une partie dont les tableaux d’honneur commencent à se dessiner de plus en plus, de mieux ...

Lire la suite
...
Haziella d'Amour finit à la vitesse du vent

Dans une intéressante épreuve qualificative au Trot Open des Régions - Grand Nord, réservée aux 5 ans, le dernier mot est revenu à Haziella d'Amour (Un Amour d'Haufor). Bien qu'ayant fortement penché sur sa droite dans la phase ...

Lire la suite
...
Enjoy The Game de plus en plus fort

Entraîné en début de carrière par le danois Steen Juul, Enjoy The Game (Ens Snapshot) a rejoint l'effectif d'Erik Bondo au printemps dernier. Préparé en France dans la Sarthe, ce cheval âgé de 6 ans a eu ...

Lire la suite
...
Débuts éblouissants de Firos pour son nouvel entourage

Acheté 34.000 € à la vente mixte d'Arqana Trot à Deauville le 20 septembre dernier, Firos (Memphis du Rib) n'aura pas mis de temps à faire plaisir à son nouvel entourage, fédéré sous les couleurs de Mathieu Bedouet. L'élève d'Alain Roussel, un petit-fils ...

Lire la suite