... (© ScoopDyga)
Résultat de course - 05.10.2020

Coumba Kuky profite de la bagarre

Je lui ai demandé plusieurs efforts dans le parcours et elle n’a jamais lâché le morceau.
Gabriel Angel Pou Pou

Rendre 25 mètres sur la piste de l'hippodrome de Reims n'est jamais une partie de plaisir. Coumba Kuky (Matador de Vrie) a réussi à surmonter cet handicap pour s'imposer pour la première fois dans une épreuve support du Quinté+, elle pour qui il s'agissait de la onzième tentative dans cette catégorie.

Dans une course fournie en partants - c'était dans ce Quinté+ de début de semaine avec 15 participants - sur un petit anneau comme l'est celui de l'hippodrome de Reims, la possibilité pour les chevaux qui rendent 25 mètres de revenir de l’arrière-garde est qu’il y ait « bagarre » en tête.
Du rythme, il y en a beaucoup eu dans cette épreuve, ce qui a ainsi permis à quatre chevaux du second poteau de terminer dans la bonne combinaison du Quinté+. Disqualifié il y a huit jours à Vincennes dans une course autrement plus relevée et remportée par Diable de Vauvert, Coumba Kuky était la jument de classe du lot. Très dure à l’effort, elle a parfaitement profiter de l'occasion pour remettre les pendules à l’heure sur une piste qu'elle découvrait. « Elle a été bonne aujourd’hui (lire lundi), a réagi son entraîneur-driver Angel Gabriel Pou Pou sur l'antenne d'Equidia Racing. On est tombés sur des chevaux qui n’avançaient pas trop. J’ai donc dû lui demander plusieurs efforts dans le parcours et elle n’a jamais lâché le morceau jusqu’au poteau d’arrivée. C’est une jument qui n’a pas beaucoup de vitesse, mais le rythme élevé toute la course a servi ses intérêts. »
Régulièrement au départ d'épreuves servant de support aux enjeux multiples, cette fille de Matador de Vrie, auquel Manuel Saone-Gil, l'éleveur des "Kuky" et driver amateur bien connu, a fait confiance (les sept produits qualifiés de cet étalon portent son label), n'avait encore jamais enlevé son Quinté+. C'est désormais chose faite sur une piste sur laquelle Gabriel Angel Pou Pou avait déjà gagné l'an dernier avec le second meilleur élément de son effectif, Caliu des Bosc (Pomerol de Laumac), qui avait alors trotté en 1'12''6, soit l'un des tout meilleurs chronos réalisés sur cette piste.

D'où vient-elle ?

Sa mère Indiana de Fligny (66 076 €) n'a donné que cinq produits pour deux qualifiés. Coumba Kuky est dès lors son meilleur. L'arrière grand-mère, Joueuse 1'21 (Patara), compte une large descendance incluant notamment Ugo du Loisir (337 070 €), Pike Blue (220 310 €), Vainqueur d'Echal (184 270 €), Janouk du Boulay (334 594 €) ou Colorado Blue (293 750 €).

1ère | PRIX DU CHAMPAGNE CASTELNAU
Att - 2550 m - Course D - 32 000 €
COUMBA KUKY 1'13"5
Matador de Vrie x Indiana de Fligny (Criterium d'Ombree)
Driver : G. A. Pou Pou - Entraîneur : G. A. Pou Pou
Propriétaire : G. A. Pou Pou - Eleveur : M. Seoane-gil
2e Classe des Obeaux 1'14"5
3e Bonheur de Nay 1'14"
4e : Beerscott - 5e : Altius Fortis - 6e : Bon Jenilou - 7e : Dream The Best
A voir aussi :
...
Éric Raffin
pour clore le meeting en beauté

Éric Raffin sera incontestablement l'homme du jour demain à l'occasion de la réunion du clôture du meeting d'hiver de Vincennes. Il sera de nouveau associé à Face Time Bourbon mais c'est loin d'être tout. Il pilotera aussi Hallix avec ...

Lire la suite
...
Votez pous vos champions jusqu'à dimanche

Les 24H au Trot Awards 2021 sont ouverts jusqu'à dimanche soir minuit. Encore deux jours pour élire les acteurs, chevaux comme hommes et femmes, mais aussi de désigner les moments les plus forts du meeting. Six catégories sont proposé...

Lire la suite
...
Le PMU diminue le plancher
du rapport simple placé à 1,05

Jamais le PMU n'avait produit un rapport inférieur à 1,1 (soit un gain net de 10 % de la mise). Il vient d'annoncer qu'il va baisser ce plancher minimum à 1,05, à partir du 31 mars. C'est la conséquence d'une série de gros enjeux enregistré...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite