... © Aprh
Actualité - 27.06.2022

Après la journée des Champions quels impacts sur les classements ?

La journée des Champions a livré et entériné une nouvelle hiérarchie dans différents tableaux du trot. Les résultats des quatre Groupes pour les générations des 3, 4 et 5 ans, un à l'attelé et trois au monté, sont susceptibles de modifier un certain nombre de classements dont les tableaux des étalons notamment. Nous vous proposons de les passer en revue en pages 3 et 4. Mais avant cela, il sera question de tirer des enseignements généraux et particuliers de cette grande réunion aux cinq Groupes 1.

Sans surprise, on retrouve évidemment des habitués des grands rendez-vous classiques sur les podiums des classiques dominicaux. Celui que nous avions désigné comme le possible homme de la journée (lire notre édition du 23 juin), Philippe Allaire, clôture la journée avec trois podiums : une victoire dans le Prix Albert Viel (Gr.1) grâce à Just a Gigolo (Boccador de Simm), un premier accessit dans le Prix d'Essai (Gr.1) avec Joyner Sport (Dollar Macker) et une troisième place apportée par Hohneck (Royal Dream) dans le Prix René Ballière (Gr.1). Il conclut bien tête de liste du tableau des entraîneurs dimanche à Vincennes avec une victoire, deux podiums et 180.000 € de gains.

Le top-10 des entraîneurs de dimanche à Vincennes par les gains
# Rang - Entraîneur - Vict. - Places (2e et 3e) - Allocations (€)
1er - Philippe Allaire (7 part.) - 1 vict. - 2 places - 180.000 €
2e - Tomas Malmqvist (7 part.) - 1 vict. - 1 pl. - 130.000 €
3e - Franck Leblanc (2 part.) - 1 vict. - 0 pl. - 108.000 €
4e - Alexandre Pillon (1 part.) - 1 vict. - 90.000 €
4e - Alessandro Gocciadoro (1 part.) - 1 vict. - 90.000 €
6e - Jean-François Senet (1 part.) - 1 pl. - 60.000 €
6e - Joël Hallais (1 part.) - 1 pl. - 60.000 €
8e - Richard Westerink (1 part.) - 1 pl. - 50.000 €
8e - Antoine Lhérété (1 part.) - 1 pl. - 50.000 €
10e - Thierry Duvaldestin (2 part.) - 1 vict. - 1 pl. - 48.600 €

Parmi les grands gagnants du jour, Franck Leblanc (28 Groupes 1 en France et 2e Prix de Normandie dimanche) et Alessandro Gocciadoro (n°1 en Italie et 6 Groupes 1 en France) font aussi figure d'habitués. Il en est tout autrement d'Alexandre Pillon et, avec un profil encore différent, de Tomas Malmqvist.
Le premier titre classique d'Alexandre Pillon
L'entraîneur mayennais qui perpétue la grande filiation Dreux (il est le petit-fils de Georges et Annick Dreux par sa mère Isabelle Pillon) a décroché le graal dans le Prix d'Essai (Gr.1) grâce à Jelyson (Timoko). Il présentait dimanche son troisième partant dans un Groupe 1 après Deux Etoiles Gédé (Roc Meslois), en 2018 dans le Prix de Sélection (Gr.1) (disqualifiée), et Georgica Gédé (Atlas de Joudes), dans le Prix des Centaures (Gr.1) en mars dernier dont elle a conclu deuxième.

Tomas Malmqvist dans les pas de Stig Engberg et Ulf Nordin
Tomas Malmqvist n'a pas découvert l'émotion d'un titre classique dimanche avec le succès d'Intuition (Brillantissime) dans le Prix du Président de la République. Il compte en effet de nombreuses victoires de Groupe 1 en Scandinavie, avec Montana Chill (Giant Chill), Sillochnubbe (Good as Gold), Tumble Dust (Crazed), Backfire (Offshore Dream) ou Uncertain Age (Jocose). Ce n'est pas plus une première pour lui dans l'Hexagone puisque l'entraîneur suédois apparaît déjà au palmarès du Critérium Continental (Gr.1) avec Tumble Dust en 2014. Il s'agit néanmoins d'une première dans la spécialité ô combien française du monté, ce qui lui permet de dire avec malice dimanche : "J’aime le monté maintenant !". Dorénavant installé en France sur le site de l'Écurie Hunter Valley où il gère une partie importante de l'effectif mais a également en charge des pensionnaires extérieurs à Hunter Valley, dont fait partie Intuition, Tomas Malmqvist inscrit son nom au palmarès du Président après ceux de deux autres Suédois célèbres : Stig Engberg et Ulf Nordin. Le premier avait sellé avec succès Narbon (Chambon P) en 1983 et le second Courlis du Pont (Opus Dei) en 1994.

Intuition ou le premier vainqueur classique en France de Brillantissime
Père de plusieurs vainqueurs de Groupe 1 hors de nos frontières, comme l'Italienne Danish Melody (Gran Premio ANACT pouliches à Rome) et le Norvégien Kræsj (Norsk Travderby à Bjerke), Brillantissime n'avait pas encore ouvert la marque en France au top-niveau. Un de ses meilleurs produits, Hokkaïdo Jiel, a dû se contenter de places à ce niveau. C'est donc Intuition qui lui offre ce premier grand titre classique national.

Le jour 1 pour trois associations de propriétaires
Deux des cinq Groupes 1 n'ont fait qu'enrichir une liste déjà conséquente pour les casaques de Philippe Allaire (le Prix Albert Viel avec Just a Gigolo) et de la Scuderia Bivans (le Prix René Ballière avec Vivid Wise As). En revanche, les autres ont mis en lumières des casaques, dans le cadre d'associations qui intègrent des propriétaires sans titre à ce niveau.
Jelyson permet à Margaux Pillon, la femme d'Alexandre, le frère de celle-là David Cottin et leur père Philippe Cottin (soit des top professionnels de l'obstacle français) de gagner pour la première fois à ce niveau. Voilà une victoire qui fait aussi le pont entre les disciplines du trot et de l'obstacle.
Intuition apporte au jeune propriétaire de 28 ans Martin d'Archimbaud un premier grand titre après des succès de Groupe décrochés par Daytona Jet il ya quelques saisons. L'association qu'il forme avec Coline Labadie, dont c'est le premier trotteur, peut être qualifiée de celle de la jeunesse du renouvellement.
Happy and Lucky récompense Daniel Josset et sa femme, associés à Franck Leblanc et Sébastien Dupont. Les deux derniers ont partagé la belle réussite d'Elladora de Forgan (Gazouillis), gagnante soit dit en passant du Prix du Président de la République 2018. Pour les premiers, retraités et engagés de longue date au galop, c'est une première dans le cadre d'une association qui préfigure celle de la transmission et du partage entre des passionnés.

Deux meilleurs temps égalés
Si la réunion n'a pas produit de nouveau(x) record(s) chronométrique(s), elle a permis d'égaler ceux du Prix René Ballière (1'09''1) et du Prix de Normandie (1'12''3). Grâce à leur performance dans le René Ballière, Vivid Wise As, en 1'09''1, et Etonnant (Timoko), en 1'09''2, deviennent les deuxième et troisième trotteurs les plus rapides à Vincennes après Face Time Bourbon (1'09''1 dans le René Ballière 2021).

Une tradition de père en fils et fille pour trois étalons
Respectivement pères de Jelyson, Just a Gigolo et Happy and Lucky, Timoko, Boccador de Simm et Ready Cash s'étaient eux-même imposés lors de cette grande réunion de juin à leur époque.

David Cottin et Margaux Pillon, frère et sœur, ont partagé une première vctoire de Groupe 1 dimanche grâce à Jelyson.

© Province Courses/PL

A voir aussi :
...
Un nouveau cap dans la folle
saison d'Alexandre Abrivard

Alors qu’il a abordé le mois d’août simultanément en tête des classements du sulky d’Or et de l’Etrier d’Or, Alexandre a remporté ce jeudi sa 1.000è victoire à l’attelé. Son compteur personnel affiche ...

Lire la suite
...
Just A Gigolo
parachève l'oeuvre du jour

Truster le podium d'un Groupe n'a déjà rien d'anodin. Mais enchaîner trente minutes plus tard avec un jumelé dans l'autre groupe de la réunion relève du sublime. Cinq partants dans les courses de sélection à Enghien ...

Lire la suite
...
Izoard Vedaquais chef
d'une file 100% Allaire

À ce niveau, ça ressemble à de l'art. Philippe Allaire place ses trois représentants aux trois premières places du Prix de Genève (Gr.3 à Enghien) et chacun de ses protégés a rempli sa mission. De quoi remplir de ...

Lire la suite
...
Gendréen tape dans le mille

Le favori a répondu présent dans le Prix de Balizac en ouverture de programme sur le Plateau de Soisy. Le représentant de Laurent-Claude Abrivard, Gendréen (Boccador de Simm) signe un quatrième succès au cour ...

Lire la suite